Optimiser le cycle de vie des batteries

Optimiser le cycle de vie des batteries

Optimiser le cycle de vie des batteries grâce à la maintenance prédictive

L’industrie, la santé, la logistique : les secteurs ayant besoin de batteries électriques de grande capacité sont nombreux, et l’entretien de celles-ci représente un coût directement proportionnel à cette volumétrie. Bien planifier la maintenance de ces batteries peut donc être une source d’économies importante.

Il existe trois grandes familles de batteries : les batteries de démarrage, qui servent à lancer les moteurs, équipent principalement les voitures. Les batteries de traction sont utilisées dans des engins nécessitant davantage de puissance, comme les nacelles, les transpalettes ou les véhicules électriques. Enfin, les batteries stationnaires sont branchées en permanence sur un chargeur et servent à délester le réseau en cas de coupure électrique. Ces dernières sont utilisées notamment dans les hôpitaux ou sur les éoliennes, où elles servent de tampons avant la transformation du courant continu en courant alternatif.

Le coût de ces batteries est directement proportionnel au nombre d’éléments d’accumulation qu’elles contiennent, un élément stockant une tension électrique de 2 volts. De par leur capacité généralement élevée, les batteries destinées aux professionnels, qu’il s’agisse de batteries stationnaires ou de traction, représentent un coût moyen de 2650000FCFA la tonne. « Pour cette raison, il est souhaitable de pouvoir déterminer à quel moment effectuer une opération de maintenance ou remplacer tout ou partie de la batterie »,

Au départ, l’entreprise proposait des services de maintenance par régénération (désulfatage de la batterie), de recyclage et de reconditionnement (recycler les éléments intacts de batteries hors service pour refaire une batterie fonctionnelle). En visitant les ateliers , le chef d’entreprise découvre le concept de la maintenance prédictive, utilisée pour optimiser la planification des vidanges de réservoirs d’huile.

Il décide alors de l’appliquer à son domaine, après avoir constaté qu’il y avait beaucoup de déchets et de pertes liés à un entretien inadapté des batteries. « Nous avons un appareil de télémesure qui calcule la tension, la température, les cycles de charge/décharge. Sur les batteries stationnaires, nous effectuons même ces tests élément par élément ». Ces données sont ensuite analysées par un outil logiciel qui estime l’échéance à laquelle il faut intervenir, grâce à une méthode utilisée également pour les panneaux solaires. « De cette façon, il est possible de rationaliser les coûts liés aux batteries, avec une réduction allant de 20 à 40 % suivant la taille du parc »,

Pour en savoir plus : https://nrjsolaires.com

Les idées à retenir

  • La maintenance prédictive permet d’intervenir au bon moment sur les batteries, pour les régénérer ou remplacer certains éléments.

  • La mesure prédictive repose sur l’analyse de la tension, de la température et des cycles de charge/décharge

  • Les économies possibles représentent entre 20 et 40 % des coûts d’entretien.

Partager cet article...
Publication précédente Publication suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Ils nous ont fait confiance