Introduction aux énergies renouvelables au Sénégal

Introduction aux énergies renouvelables au Sénégal

Par rapport au reste du monde, le Sénégal d'une manière générale l'Afrique  souffre d'un manque général d'informations relatives à l'énergie (sur le potentiel des ressources énergétiques, les systèmes effectivement installés et la consommation actuelle d'énergie).

 Ce manque d'information est encore plus évident pour les énergies renouvelables. Il est en effet difficile de comparer les potentialités des différentes options énergétiques en raison de l'éparpillement des informations validées.

Néanmoins, les sources de données disponibles s'accordent pour décrire une situation difficile en ce qui concerne l'accès à l'énergie. La forte proportion de la population rurale, associée à la faible capacité et volonté de payer, à la faible consommation d'énergie par habitant et au taux élevé de zones rurales non électrifiées, a traditionnellement poussé les communautés rurales à utiliser les sources d'énergie disponibles localement, principalement la biomasse provenant des résidus agricoles et le bois des forêts et des savanes pour leurs besoins quotidiens de cuisson et de chauffage.

 Les ressources énergétiques renouvelables sont diffuses sur le territoire et la cartographie de leur disponibilité physique ne peut être qu'un premier pas pour comprendre leur exploitation, en particulier pour les personnes ne disposant pas de formes d'énergie modernes au Sénégal.

Une connaissance approfondie des infrastructures énergétiques existantes et réalisables est fondamentale pour progresser vers l'évaluation des énergies renouvelables économiquement utilisables. En effet, selon les données de l'AIE, 99,6 % de la population africaine n'ayant pas accès à l'électricité se concentre dans les pays d'Afrique subsaharienne (ASS), ce qui reflète les grandes disparités entre les différentes régions africaines, dues également au développement encore déséquilibré des infrastructures de production et de transport d'énergie sur le continent.

En résumé, si elles sont correctement exploitées, les énergies renouvelables représentent une grande opportunité pour améliorer l'accès à l'énergie, actuellement très faible, des communautés rurales.

Mots-clés : Accès aux énergies renouvelables, état actuel de l'énergie, exploitation, infrastructure, disponibilité Introduction L'énergie est cruciale dans la lutte contre la pauvreté, car elle est l'un des plus grands moteurs du développement. Les civilisations anciennes et modernes se sont élevées sur le dos de l'énergie.

 Des hommes captifs au charbon et au pétrole, l'énergie a joué un rôle central dans le progrès humain, car elle permet la production de masse de biens et de services [ ]. Un changement de paradigme dans la transition vers une nouvelle forme d'énergie définit le progrès humain ainsi que sa qualité de civilisation. Cependant, une étape dans la réalisation de cette progression ne se produit pas tant qu'une société ne reconnaît pas pleinement les lourds coûts économiques, sociaux et environnementaux découlant de la forme d'énergie qu'elle utilise.

Si le pétrole et le charbon sont bien plus efficaces que les formes d'énergie rudimentaires, ils s'accompagnent également d'une série de coûts économiques, sociaux et environnementaux. Lorsqu'une société n'est pas préparée à un changement, elle peut continuer à s'en tenir à ce qu'elle possède et connaît le mieux.

C'est le cas du Sud-Soudan, qui semble s'en tenir au pétrole, une forme d'énergie qui n'est pas en mesure de répondre à ses besoins de manière efficace et durable.

Le Sénégal  doit se préparer car il a la possibilité de passer à une énergie efficace et renouvelable, ce qui peut se produire lorsqu'il reconnait pleinement les coûts liés à l'exploitation des combustibles fossiles et s'engagent dans une transition complète vers les énergies renouvelables.

 Accès à l'énergie dans notre pays Par rapport au reste du monde, il y a un manque général d'informations sur l'énergie au Sénégal (sur le potentiel des ressources énergétiques, les systèmes effectivement installés et la consommation actuelle d'énergie).

Ce manque d'information est encore plus évident pour les énergies renouvelables. Il est en effet difficile de comparer le potentiel des différentes options énergétiques en raison de l'éparpillement des informations validées. Néanmoins, les sources de données disponibles s'accordent pour décrire une situation difficile en matière d'accès à l'énergie.

<--Sommaire du livre 

Partager cet article...
Publication précédente Publication suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Ils nous ont fait confiance