News

Guide du confinement Covid-19

Guide du confinement Covid-19

telecharger

Cliquez pour télécharger gratuitement « Ce guide a été réalisé pour soutenir et accompagner les parents confinés dans leur conciliation vie professionnelle / vie familiale au quotidien grâce aux conseils bénévoles des professionnels, experts et parents cités. Les conseils n’engagent que leurs auteurs. Ce livret ne remplace aucune consultation et n’a pas de vocation médicale. »

Le coronavirus Covid-19 peut-il frapper deux fois la même personne ?

Le coronavirus Covid-19 peut-il frapper deux fois la même personne ?

Jusqu’à 10 % des patients qui quittent les centres de soins de Wuhan après avoir été testés négatifs au Covid-19 semblent ensuite être contaminés à nouveau, rapporte le South China Morning Post. Ce n’est pas la première fois qu’il est question de cas de réinfection pour ce virus. Mais pour les scientifiques, l’hypothèse d’un virus capable de frapper deux fois est très peu probable .

 

Une image au microscope montrant une cellule contaminée par le coronavirus (en jaune).
Une image au microscope montrant une cellule contaminée par le coronavirus (en jaune). © Handout, via Reuters

 

À Wuhan, les médecins s’interrogent. Les autorités sanitaires de cette ville, considérée comme l’épicentre de la pandémie de Covid-19, ont constaté plusieurs cas de patients qui avaient quitté l’hôpital sans trace restante du virus dans leur corps et qui ont, ensuite, été testés positifs au coronavirus une seconde fois, rapporte jeudi 26 mars le South China Morning Post

En tout, il y a jusqu’à 10 % des individus qui semblent avoir été “réinfectés”, ont fait savoir un hôpital et plusieurs centres de quarantaine de Wuhan, où après de long mois de confinement la vie reprend lentement son cours. L’hôpital Tongji – où avaient été détectés les premiers cas de Covid-19 –, a annoncé que sur 147 patients qui sont retournés chez eux en une semaine, cinq ont ensuite été de nouveau testés positifs (3 %). La proportion est plus importante dans les centres de mise en quarantaine, oscillant entre 5 % et 10 %.

Un virus qui défie les lois de la virologie ?

Ce n’est pas la première fois que le Covid-19 semble frapper deux fois une même personne. Fin février, une femme de quarante ans a été testée positive dix jours après avoir quitté un centre de soins à Osaka (Japon), apparemment “guérie”. À la même période, un Chinois de la province de Jiangsu avait officiellement vaincu le coronavirus avant d’être admis à nouveau à l’hôpital trois jours plus tard, “de nouveau” contaminé.

Cette multiplication des cas potentiels de “réinfection” laisse les scientifiques perplexes. Le Covid-19 se comporterait différemment de ses aînés, le Sras de 2002 et le Mers-Cov, le coronavirus qui a sévit au Moyen-Orient en 2014. Ces deux virus n’ont jamais contaminé deux fois la même personne. En fait, cette capacité défierait les lois de la virologie et poserait un défi sanitaire majeur.

En effet, “durant une infection virale, l’organisme du patient développe des anticorps très spécifiques au virus rencontré. Et après la guérison, ces cellules de défense ne disparaissent pas. Elles entrent en hibernation, prêtes à se réveiller dès que le même agent pathogène tente à nouveau de contaminer le corps. C’est le principe du système immunitaire qui existe pour tous les virus connus”, explique Robin May, directeur de l’Institut de microbiologie et d’infectiologie de l’université de Birmingham, contacté par France 24.

Les recherches effectuées sur le Covid-19 semblent indiquer que le mécanisme d’immunité fonctionne correctement. “Les données qui nous proviennent de Chine démontrent que les patients contaminés développent bien des anticorps qui, très probablement, jouent leur rôle protecteur”, souligne Olivier Terrier, virologiste au Centre internationale de recherche en infectiologie du CNRS à Lyon, contacté par France 24.

D’un point de vue scientifique, “rien n’indique à ce stade qu’il peut y avoir une réinfection”, estime Robin May. L’une des principales incertitudes qui subsiste concerne le temps durant lequel les anticorps jouent leur rôle de barrière infranchissable. “Généralement, ces cellules protègent pour un laps de temps compris entre quelques semaines et quelques mois et, pour les autres coronavirus connus, cette immunité dure longtemps”, précise Olivier Terrier. Dans les cas rapportés de potentielles deuxièmes contaminations, les individus avaient été testés dans les jours qui ont suivi leur sortie de l’hôpital, ce qui semble exclure la piste d’anticorps devenus inefficaces.

Faux négatifs et problème immunitaire

La raison de cette multiplication des tests positifs après “guérison” serait donc à chercher ailleurs. La principale hypothèse concerne la possibilité de faux négatifs, ce qui “pose la question de la fiabilité des kits de dépistage utilisés à Wuhan”, note le South China Morning Post. Les personnes auraient quitté l’hôpital alors qu’ils étaient encore porteurs du Covid-19. “Il est possible que la charge virale [la concentration de virus dans le corps, NDLR] ait été trop faible pour être détectée et qu’ensuite, pour une raison ou une autre, la maladie a redémarré”, estime Olivier Terrier. “Le fait que ces individus semblent n’avoir contaminé personne d’autre renforce la présomption qu’il leur restait encore un tout petit peu de virus dans le corps”, ajoute Robin May.

L’autre piste tient à d’éventuelles particularités propres à chacun de ces patients. “Ils peuvent avoir des problèmes avec leur système immunitaire qui n’a pas produit les anticorps adéquats”, souligne Olivier Terrier. 

C’est l’une des raisons pour lesquelles le virologue français juge important de procéder à davantage de recherche sur la réponse immunitaire. “On commence seulement à comprendre comment elle fonctionne”, affirme-t-il. Ce travail permettrait d’affiner l’identification des populations à risque qui se défendent mal naturellement contre ce virus. Il pourrait également ouvrir de nouvelles pistes dans la recherche de traitements et de vaccins en analysant la manière dont le corps, confronté au Covid-19, réagit.

En savoir plus sur la réponse immunitaire peut aussi aider si la question de la double contamination revenait par le biais d’une mutation du virus. “Si l’agent pathogène change de telle manière que l’organisme ne le reconnaît plus, il peut contaminer à nouveau un individu déjà exposé à ce coronavirus”, souligne Robin May. C’est ce qui se passe avec la grippe : “Les gens ne peuvent certes pas attraper deux fois la même souche, mais ils sont susceptibles de l’avoir l’année suivante, une fois que le virus a légèrement muté”, résume le chercheur britannique. Les coronavirus sont réputés pour leur tendance à muter, même si pour l’instant celui qui a pris le monde d’assaut n’a pas encore subi de modification.

L’hypothèse d’un même virus qui frappe plusieurs fois la même personne semble, certes, peu probable scientifiquement, mais les histoires de ces individus testés positifs par deux fois restent riches en enseignements. Elles mettent en garde contre une confiance aveugle dans la fiabilité des tests de dépistage et soulignent l’importance d’avoir un suivi des patients qui semblent guéris.

Source :https://www.france24.com

Maladie à coronavirus (COVID-19) : comment se soigner à la maison ?

Maladie à coronavirus (COVID-19) : comment se soigner à la maison ?

La grande majorité des cas, de Covid-19 se traduit par des symptômes bénins que l'on peut soigner en restant confiné chez soi et en adoptant quelques précautions.

Le Covid-19 est une maladie bénigne dans 80 % à 85 % des cas, et 98 % des patients infectés par le virus guérissent sans séquelles, rappelle le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Inutile donc de paniquer si vous ressentez des symptômes. Même si le Covid-19 est plus sévère que la grippe, il peut très bien être soigné depuis chez soi.

Covid-19 : quels sont les symptômes ?

La durée d'incubation du coronavirus est de trois à cinq jours, mais peut s'étendre exceptionnellement à 14 jours. Les premiers symptômes du Covid-19 sont proches de ceux de la grippe : fièvre, frisson, toux, troubles digestifs (diarrhée, douleurs abdominales, vomissements...), courbatures, fatigue inhabituelle, maux de tête parfois intenses. Contrairement à la grippe, ces symptômes s'installent progressivement. Au bout de cinq à sept jours peuvent apparaître des difficultés respiratoires, avec une sensation d'oppression thoracique. De nombreux patients témoignent également d'une perte brutale de goût et d'odorat dès le début de la maladie. Les symptômes et leur intensité sont très variables d'une personne à l'autre.

En cas de doute, le ministère de la Santé propose un test en ligne sur le site maladiecoronavirus.fr
 

Je suis malade : comment me soigner ?

Il n'existe aucun traitement avéré contre la maladie. Le traitement consiste donc à modérer les symptômes.

  • Surveiller sa température deux fois par jour (matin et soir).
  • Prendre du paracétamol (sans dépasser 1.000 mg par prise et 3.000 g par jour).
  • Ne pas prendre d'anti-inflammatoires (tels que l'Ibuprofène, l'Advil ou l'aspirine), qui risquent d'aggraver l’infection.
  • Bien s'hydrater (boire de l'eau, manger des soupes...).
  • Se reposer.
  • Rester confiné chez soi, et éviter tout contact avec les autres occupants de la maison.
  • Effectuer les gestes barrière (se laver les mains, se moucher avec des mouchoirs jetables, désinfecter les surfaces contaminantes (cuvette des WC, salle de bains...)
  • Ne pas paniquer : l'angoisse est susceptible d'aggraver les symptômes, notamment la sensation d'oppression.
  • Si vous avez été diagnostiqué positif au Covid-19, un suivi vous est proposé par votre médecin.
  • Les traitements expérimentaux (chloroquine, antiviraux tels que le Remdesivir ou le Ritonavir...) sont administrés uniquement dans un cadre hospitalier.

Covid-19 : quand faut-il s’inquiéter ?

Dans ce cas, appelez votre médecin traitant ou le 1515 en cas d'urgence.

NUMÉRO VERT GRATUIT : 800 00 50 50 - SAMU : 1515

Covid-19 : quand suis-je guéri ?

Une personne est considérée comme guérie et non contagieuse 48 heures après la disparition de la fièvre ET au moins 48 heures après la disparition de la dyspnée. La disparition de la toux ne constitue pas un bon critère, dans la mesure où peut persister une toux irritative au-delà de la guérison, indique le ministère de la Santé. Après la fin des symptômes, il est recommandé d'éviter les contacts avec d'autres personnes durant une période de sept jours supplémentaires.

Covid-19 : «L’eau de Javel peut-elle tuer le virus ?»

Covid-19 : «L’eau de Javel peut-elle tuer le virus ?»

L’eau de Javel fait partie des produits ménagers qui peuvent tuer le virus du Covid-19

Pour répondre à vos questions sur le coronavirus. Nous nous intéressons aujourd'hui à l'interrogation d'un lecteur qui veut savoir si l'eau de Javel peut avoir un effet sur le nouveau coronavirus.

La réponse est oui : « Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés [dont l'eau de Javel] sont efficaces » contre ce virus vecteur de la maladie Covid-19, selon la Direction générale de la Santé (DGS) contactée par le Parisien. C'est pour cela qu'il est recommandé de les utiliser sur des surfaces potentiellement infectées comme les poignées de portes, les interrupteurs de lumière et les surfaces d'écrans tactiles. Ces zones doivent être nettoyées « avec un détergent tel que l'eau de Javel puis rincées à l'eau courante » et ce, idéalement, « deux fois par jour et lorsqu'elles sont visiblement souillées ».

Ces opérations permettent de « détruire » le virus, insiste la DGS. Le linge potentiellement contaminé doit, de son côté, « être lavé à une température égale à au moins 60°C durant au moins 30 minutes ».

Pas d'impact sur la peau

L'Organisation mondiale de la Santé et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (l'agence fédérale américaine en charge de la santé publique) placent également l'eau de Javel dans leur liste des produits qui peuvent tuer le 2019-nCoV (le nom scientifique donné à ce nouveau coronavirus).

Source: Le PARiSiEN

qu'est ce que l'hygiène de vie

qu'est ce que l'hygiène de vie

L'hygiène étant la partie de la médecine qui étudie les moyens individuels et collectifs, les principes ou les pratiques qui visent à préserver ou favoriser la santé, elle désigne le fait pour une personne de respecter de manière volontaire ce principe ou cette pratique

 

   Hygiène de vie 

 

  Les maladies nous permettra peut-être de prendre un peu de recul et de pouvoir repenser à notre hygiène de vie au quotidien par l’approche du spécialiste. Cette approche d’hygiène de vie ne doit pas être considérée comme une alternative aux traitements en cours donnés dans le cadre allopathique mais comme une voie complémentaire. Son principal intérêt est à la fois et selon la situation, soit d’aborder dans les meilleures conditions possibles le traitement envisagé par le médecin chimio , radio ou intervention chirurgicale soit d’en limiter les effets secondaires. Cette hygiène de vie peut être appliquée sur tous les plans de la vie quotidienne. Nous nous bornerons ici à quelques principes généraux et de bon sens, sachant que  Ce programme vitalité devra être adapté à votre profil, à vos propres circonstances de vie, votre  vitalité  ainsi qu’à vos contraintes quotidiennes. L’objectif sera pour le naturo-pathe de renforcer votre terrain.

 

 

 Quotidiennement

 

En relaxation, détente et tout ce qui peut vous apaiser au quotidien comme bains tièdes ou chauds, pratiques respiratoires, auto-massage, massage, gym douce, auto-hypnose, diffusion d’huiles essentielles relaxantes et plus généralement toutes les techniques  de sophrologie.Exercices physiques: ils devront être adaptés à la vitalité de la personne et à ses goûts ainsi qu’aux priorités conseillées par le naturopathe. Une alimentation santé comme pour ce dernier volet, toujours du bon sens et se souvenir, plus que les conseils généraux sur les aliments à privilégier ou certains à limiter, la façon dont vous digérez sera la plus importante. Dans ce domaine particulier, votre naturopathe pourra vous donner tous ce qu’il faut comme des fruits et légumes biologiques ou locaux crus et cuits des huiles olive, noix, colza,… non raffinées des céréales complètes des oléagineux noix, noisettes, amandes… des protéines animales biologiques et de bonne Qualité (principalement à base de petits poissons, d’œufs, de viandes blanches et volaille) sans oublier des protéines végétales légumineuses Des produits laitiers en quantité modérée en privilégiant ceux à base de chèvre ou de brebissucre intégral  pour vos desserts des boissons eau de sources, jus de légumes frais et tisane ou thé vert   Hygiène et toxicité Il est désormais évident que la détoxication  et l’élimination évacuation des déchets métaboliques sont de plus en plus essentielles afin de minimiser les effets destructeurs d’une mauvaise hygiène de vie. De nos jours, il est primordial d’être conscient des facteurs qui influencent notre état de bien être général. Voici les cinq causes majeures contribuant à la perte de vitalité physique et à la désorganisation du fragile équilibre cellulaire constituant notre corps biologique. 

 

 

LES TOXINES ENDOGÈNES ET EXOGÈNES.

 

 

C’est important d’assainir au maximum ses habitudes de vie et de nettoyer régulièrement l’organisme des nombreuses toxines et des différents résidus chimiques. Les toxines peuvent être responsables de troubles divers, de la simple contre-performance à la mort. L’humain peut être victime de toxines endogènes qui sont produites intérieurement, qu’il sécrète lui-même en situation de stress ou d’effort sportif. Sinon, elles seront du type exogène qui provienne de l’extérieur. Connaître les toxines est important, car la prévention est généralement plus facile.  Et pourtant de nos jours, on retrouve des contaminants partout dans l’air, dans l’eau, dans les aliments, dans les produits d’hygiène corporelle, etc….. Afin de mieux comprendre les impacts de ce phénomène.

 

  DES SURCHARGES NUISIBLES DANS LE CORPS PHYSIQUE QUI

 

 Abîme, fragilise et stresse le corps tout entier EN épuisant les réserves d’énergie électrique tout en favorisant l’apparition des radicaux libres tueurs de cellules. Contribue à un déséquilibre acido-basique excès d’acidité. Surcharge, endommage et dérègle les organes filtrants.

 

 


Qui est louis pasteur?

Qui est louis pasteur?

 LOUIS  est l'un des fondateurs de la biologie moderne, telle qu'elle s'est développée au XXe siècle , son œuvre scientifique est à l'origine  des importants disciplines majeures des sciences de la vie comme la  biochimie , la métabolique , la microbiologie générale , l’étude des virus , des bactéries pathogènes et  l’immunologie.

 Sa théorie des germes et  la pratique des vaccinations qu'il a lancée révolutionnèrent la médecine et la science vétérinaire. Son image, bienfaiteur de l'humanité s'est finalement imposé, la vérité oblige à dire que ce grand savant a dû lutter toute sa vie, avec acharnement, pour obtenir les fonds nécessaires à la poursuite de ses travaux. Ses réussites scientifiques, ses luttes victorieuses en faveur de la recherche appliquée, l'ont entraîné, presque malgré lui, dans le mouvement scientiste des chantres du progrès, si puissant à la fin du XIXe comme l’un des pères de la microbiologie, Louis Pasteur s’est dévoué corps et âme pour faire avancer la science et la médecine.

 Au cours de sa carrière, il n’a pas seulement découvert le vaccin contre la rage, il s’est penché sur de nombreux domaines. De la fermentation au développement scientifique de la vaccination, il a montré une détermination sans borne.

 Naquit le 27 décembre 1822  à Dole, Pasteur l’enfant Jurassien passe ses études   dans la ville d’Arbois ou ses parents sont installés depuis l’âge de cinq ans,

Très tôt, il fait preuve d’un brillant intérêt pour les leçons qui lui sont enseignées et ses capacités intellectuelles ravissent tous ses professeurs. Après des études au collège de Besançon, Pasteur espère intégrer l’École Normale Supérieure de Paris. La tâche est rude, mais quelques années de préparation lui permettent d’atteindre son objectif et de se consacrer pleinement à la chimie et à la physique.

Son attention se fixe plus particulièrement sur la cristallographie, qui devient le sujet de sa thèse. Ainsi, il pose les fondements de la stéréochimie. Il obtient un poste de professeur à Dijon et enseigne par la suite à Strasbourg avant d’être nommé doyen et professeur de chimie à la nouvelle université de sciences, à Lille.

De la fermentation aux maladies infectieuses Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il entame des recherches sur ce processus  et fait une découverte de grande ampleur comme  il prouve que les levures sont des micro-organismes responsables du phénomène.  Ensuite il montre également que l’acidité du vin est causée par certaines bactéries.

En 1857, le poste d’administrateur de l’École normale supérieure lui est proposé et sans hésiter, il quitte Lille pour Paris.

Le hasard ne favorise l’invention que pour des esprits préparés aux découvertes par de patientes études et de persévérants efforts

 55 à 65 ans, Louis Pasteur va mettre la microbiologie au service de la médecine et de la chirurgie. Si les maladies sont dues à des micro-organismes, il faut les identifier et trouver le moyen de les contrer. La rage en sera le plus bel exemple.

 

Louis Pasteur invente les vaccins

En 1877, il étudie de près les La cause des furoncles et de l’ostéomyélite : le staphylocoque

Maladies infectieuses et découvre successivement comme

La cause des furoncles et de l’ostéomyélite : le staphylocoque ;

Le microbe de l’infection puerpérale : le streptocoque ;

Le pneumocoque.

Poules illustrant les travaux de Louis Pasteur sur le vaccin contre le choléra des poules.  Institut Pasteur

Edward Jenner (1749-1823) avait découvert que l’on pouvait protéger les humains contre la variole en leur inoculant la vaccine, une maladie habituellement rencontrée chez les bovins et identique à la variole et pourtant bénigne chez l’homme. La découverte de Jenner reposait sur une circonstance exceptionnelle, à savoir l’existence chez l’animal d’une maladie proche de la maladie humaine et dont l’agent provoquait une protection chez l’homme.
 
Sur ce principe, Louis Pasteur utilise les agents infectieux eux-mêmes pour obtenir l’immunisation, selon des procédés généralisables à un grand nombre de maladies comme le choléra des poules (1878) ou le charbon (1881).
 


Il met au point sa méthode de l’atténuation de la virulence des microbes pour :

Le choléra des poules, par vieillissement au contact de l’oxygène de l’air, qui donnera lieu à un vaccin dès 1878

Le charbon des moutons, par la culture de la bactéridie charbonneuse à 43° atténuée par l’oxygène de l’air. Le vaccin sera prêt en 1881

            Le rouget du porc.

Par l’application de sa méthode à l’étude des maladies infectieuses agents microbiens, à leur prévention asepsie et à leur prophylaxie par immunisation vaccination, Louis Pasteur venait de fonder l’immunologie.


 
LA rage et son virus invisible

En 1880, Louis Pasteur est désormais en pleine possession de sa méthode expérimentale. Il décide de l’appliquer à l’étude d’une maladie humaine. Il choisit la rage parce qu’elle affecte non seulement l’homme, mais aussi l’animal sur lequel il peut expérimenter.
 
Louis Pasteur cherchera d’abord à isoler le virus de la rage. En vain. Ce dernier restera invisible. En effet, la résolution des microscopes de l’époque ne permettait pas de voir les virus. Il sera observé pour la première fois, près d’un siècle plus tard, en 1962, grâce à la mise au point de la microscopie électronique.
 
Puisque la rage est une maladie du système nerveux, Louis Pasteur a alors l’idée, avec Émile Roux, d’inoculer directement dans le cerveau d’un chien une parcelle de cerveau d’un chien enragé. Le chien ainsi inoculé meurt.
 
L’expérience est ensuite reproduite sur le lapin qui présente moins de risque pour les expérimentateurs que le chien enragé. Après de nombreux passages de lapin à lapin, l’incubation de la rage est toujours de six jours : il a réussi à obtenir un virus doué d’une virulence stable.
Louis Pasteur va tenter d’obtenir un vaccin en atténuant cette virulence. Il décide de suspendre des moelles de lapins rabiques dans des flacons où elles sont exposées à l’action de l’air, dans une atmosphère privée d’humidité. La virulence s’atténue peu à peu jusqu’à s’éteindre.
Louis Pasteur injecte ces moelles de lapin vieillies à des chiens enragés, puis des moelles de plus en plus virulentes. La rage ne se déclare pas.
Il établit alors un protocole permettant de lutter efficacement contre la maladie.
 
Le 25 février 1884, Louis Pasteur, accompagné de Charles Chamberland et Émile Roux annonce cette découverte à l’Académie des sciences qui nommera une commission d’étude sur l’efficacité de cette méthode. Méthode qui sera jugée concluante et approuvée.
 
Cependant, malgré ces résultats satisfaisants obtenus sur les chiens, Louis Pasteur redoute de passer aux essais chez l’homme.
 
LA RAGE VAINCUE

Le matin du 6 juillet 1885, un garçon de neuf ans, Joseph Meister, venu d’Alsace et mordu quatorze fois par un chien enragé, donne l’occasion à Louis Pasteur de vaincre ses ultimes hésitations et de tester son traitement chez l’homme.
 
Louis Pasteur n’étant pas médecin, il confie au Dr Grancher le soin d’inoculer à l’enfant le traitement. En 10 jours, Joseph Meistre reçoit au total treize injections de moelles rabiques de moins en moins atténuées.
 
Cette première vaccination est un succès : Joseph Meister ne développera jamais la rage et deviendra le premier être humain vacciné.
 
Louis Pasteur restera cependant très discret sur ce succès, cette expérience s’étant déroulée plus ou moins discrètement.
 
Il en sera autrement pour son deuxième succès.
 
En septembre 1885, Jean-Baptiste Jupille, un jeune berger de 15 ans, se présente au laboratoire de la rue d’Ulm, profondément mordu par un chien enragé qui avait attaqué six autres petits bergers. Jean-Baptiste Jupille s’était jeté sur l’animal pour couvrir la fuite de ses camarades.
 
Louis Pasteur applique son traitement pour la seconde fois, avec le même succès et s’assure de faire connaître cette histoire au monde entier.
 
Bientôt, une multitude de « mordus » se présentent à l’École normale supérieure, venant de France et de l’étranger.
 
Face à cette affluence, Louis Pasteur décide de fonder un centre spécialement dédié à la vaccination contre la rage, qui soit également un centre de recherche et un centre d’enseignement. Trois ans plus tard, l’institut PASTEUR est inauguré.
 
L’œuvre pasteurienne atteint son ultime couronnement.

Gel à main | Coronavirus

Gel à main | Coronavirus

Gel hydro-alcoolique ou encore gel à main utilité ou danger

Depuis l'annonce des épidémies de grippe, du COVID-19, beaucoup de personnes ont suivi les recommandations du ministère de la Santé en achetant du gel hydro-alcoolique pour s’en appliquer sur les mains avant chaque repas. Pourtant, une étude démontre que l’utilisation de ce gel serait, à long terme, dangereuse pour la santé.

Mais il faut savoir que les bactéries contenues sur nos paumes ne sont pas toutes mauvaises et certaines d’entre elles nous permettent de combattre les autres, plus mauvaises, notamment les souches plus résistantes aux antibiotiques. À force de tout aseptiser en voulant se protéger, on perd également notre meilleure défense immunitaire.

Gel hydro-alcoolique ou savon, lequel est le plus efficace pour se laver les mains ?

Le gel à main présente l'avantage d'être facilement transportable sous forme de petit flacon. Mais selon les experts  de la santé l'utilisation de solutions de  ces gels  est préconisée uniquement en l'absence de point d'eau disponible. Car si l’un des composants  élimine la plupart des  et virus présents sur la peau, il ne lave pas à proprement parler, et ne doit d'ailleurs pas être utilisé sur des mains souillées ou des plaies. De plus, la plupart des gens ne laissent pas ce gel sécher correctement, ce qui amoindrit son efficacité. Une étude a d'ailleurs montré que le gel hydro-alcoolique est moins efficace que le lavage des mains contre la propagation du virus de la grippe. Enfin, l'utilisation excessive de solution hydro-alcoolique dessèche la peau, ce qui la fragilise face aux infections.

Cependant le meilleur réflexe contre les contaminations est se laver les mains avec un simple savon plus de l'eau. Cette solution doit durer au minimum 20 à 30 secondes. Bien frotter les  zones entre les doigts et aux ongles. Il est donc privilégier d’utiliser les différents savons liquides ou solides ayant tendance à se transformer en nids à microbes. En revanche, les savons étiquetés antibactériens ne sont pas plus efficaces qu'un savon lambda. Et surtout, séchez vos mains avec un essuie-mains à usage unique, et non un torchon qui a déjà servi à plusieurs individus.

En effet dans les rencontres publiques tel que  pique-nique, vacances, dans la rue, dans les transports en commun, Les gels à main sont bien pratiques lorsqu’il s’agit de se laver les mains rapidement, efficacement et sans eau ni savon, il faut bien l’avouer.

 

On constate que le danger des gels à main c’est qu’ils poussent aux utilisateurs à négliger le lavage traditionnel des mains au savon au profit de ce type de produit à base d’alcool

Le spécialiste précise par ailleurs que ces produits doivent être rangés hors de la portée des enfants, et utilisés par ceux-ci uniquement sous la surveillance d’un adulte. On rappelle que l’utilisation accrue des gels hydro-alcooliques met en évidence  la création ou même résistance bactérienne  et on souligne également que la stérilisation totale n’est pas toujours souhaitable  

Parfois, obtenir une certaine exposition qui peuvent causer certaines maladies tant que cela ne met pas la vie en contrainte. on  peut en réalité être bénéfique et permettre une capacité d’adaptation à notre système défensif .

 

Entreprises énergie solaire au Senegal

Entreprises énergie solaire au Senegal

Pour trouvez des entreprises au Sénégal spécialisées dans le domaine  de l’énergie solaire

Voici la liste de ces entreprises solaires au Senegal

compagnie solaire au Senegal:

AFRICA SOLAR

Villa 606 HLM Grand Yoff
Dakar - Sénégal

Gsm: (+221) 77 694 38 47

 

AGE (AUDIT ET GESTION D'ENERGIE)

03 Ouest Foire, route de l'aéroport face SGBS
BP 29962 Dakar-Yoff
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 865 92 42

 

AUDIT & GESTION D'ENERGIE

Yoff 16, Route de l'Aéroport, face ERNAM
BP 29962
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 820 63 21

 

BETA ENERGY AFRIQUE S.A

Sacre Coeur 3, Vdn Extension
BP 11101 Dakar Peytavin
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 860 80 86

 

BONERGIE SARL

Route de l'Aeroport
BP 18816
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 30 118 99 99

 

BUREAU D'ETUDES SAIDOU DIALLO

62, Mamelles Aviation
BP 6244
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 860 86 59

 

CANOPY SENEGAL

02 Cité Assane Diop Grand Yoff
BP 45965
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 820 44 32

 

CENTRE REGIONAL AFRICAIN DE TECHNOLOGIE 

3 Immeuble Fahd Boulevard Djily Mbaye
BP 2435
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 823 77 12

 

CERER (CENTRE DE RECHERCHE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES)

Angle Route du Service Géographique (HB-87) et Rue HB-478, Hann Bel-Air
BP 476
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 832 10 53

 

COPERES (CONSEIL PATRONAT DES ENERGIES RENOUVELABLES DU SENEGAL)

12, Bd Djily Mbaye? Imm Azur 2ème étage
BP 50555
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 829 65 74

 

DIENG ET CO ENGINIERING SAS

Cite Air Afrique, Villa 6 Appt 2a
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 820 50 51

 

ENERCOM AFRIQUE

45 Nord Foire Yoff
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 825 49 68

 

ENERGIE SOLAIRE SENEGAL

Castor face ecole khadim Rassoul
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 864 12 45

 

ENERGY RESOURCES SENEGAL SA

254, Sacré Cœur 3 Extension
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 873 06 01

 

EQUIP PLUS

3,5 Km Boulevard Du Centenaire De La Commune De Dakar
BP 314
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 832 32 32

 

ERT SARL (ETUDES ET REALISATIONS TECHNIQUES)

Sodida Lot 26
BP 1034 Dakar
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 869 36 80

 

ETABLISSEMENT SAO SARL

Rue6, Villa N°150
Dakar - Sénégal

Gsm: (+221) 79 729 55 00

 

FESA (FLUID ENERGY SOLUTIONS SOLUTIONS AFRICA)

67, Rue vinces x Pompidou
Dakar - Sénégal

Gsm: (+221) 77 474 20 03

 

GIE KADIAMOR 

Hlm Grand Yoff Rue 224 Villa N° 891
Dakar - Sénégal

Gsm: (+221) 77 618 58 65

 

GREEN WISH PARTNERS SENEGAL

2, Rue de Fatick, Point E
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 859 88 80

 

GRUPO ISOLUX CORSAN

129, Route de l’Aéroport, Lot Nº6 Inmeuble Le Manoir, 6ème Etage , Almadies
BP 5023 Quartier Haut de Gue-Gue
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 868 06 25

 

HARDEL SOLAR INDUSTRIE

Rue 7 X A Point E Dakar Villa N°531
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 825 35 25

HECTO ENERGY

Lot 32, Ouest Foire, en face de Sénégal Japon, Imm. Général Alu
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 835 84 20

 

HYDRO TECHNIQUE FRANCE SENEGAL

57 Avenue Hassan 2
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 842 54 87

 

ITALSEN TECHNOLOGY Sarl

Diamalaye, Yoff
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 78 140 29 79

 

KAYOR ENERGIE RURALE

Route De Saint Louis Qrt Ngaye Diagne
BP 43 Meckhe
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 955 55 00

 

KIT - ENERGY

Route de l'Aéroport LSS, Immeuble Blue Saxo
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 860 81 61

 

LEAF ENERGY

Showroom 2 Voies Camp Penal Face Rond Pint Scat Urbaim
BP 10862
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 864 51 66

 

LIBERTE DE GESTION

BP 1506
Ziguinchor - Sénégal

Gsm: (+221) 77 479 14 54

 

 

LITTRA (LIFT TRADE & TECH)

7, Cité ASECNA, Liberté 6 Extension
BP 29912 - CP 14524
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 827 62 46

 

LSE (LES SPECIALISTES DE L'ENERGIE)

Km 6.5, Bd. du Centenaire de la Commune de Dakar, Ex Route de Rufisque
BP 968 Dakar
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 865 22 22

 

NADJI.BI SENEGAL

Place du Martyr Mamadou Diop
BP 26000
M'bour - Sénégal

Tel: (+221) 33 957 30 97

 

NADJI.BI SENEGAL SARL

Rond-Point Shell, Batiment Tigo
Dakar - Sénégal

Gsm: (+221) 77 769 56 94

 

NRJSOLAIRE

Energie solaire - renouvelable

Route du Front de Terre, Face Station Total, Derkle
Dakar - Sénégal

Gsm: (+221) 77 534 22 04

 

OOLU SOLAR SENEGAL

Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 860 69 81

 

PREMIUM ENGINEERING

6 Bis, Mermoz Pyrotechnique
BP 15155
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 820 60 84

 

PROSOLIA SENEGAL

19, Bd. Franklin Roosevelt, 2éme Etage
BP 27006
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 822 64 88

 

QPROST ENERGIES

Scatt Urbam, Rond Point Yoff, A Cote De Tmc
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 827 49 10

 

 

RAYON VERT 

34 Mermoz Pyrotechnie ancienne Piste
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 860 13 04

 

 

RMT SENEGAL

Point E Rue 4 x A et B
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 867 60 00

 

SAHEL ENERGIE

Pikine Technopole A 17
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 822 99 47

 

SENEGAL SOLAR INVEST BY AFRICA SUN

Nationale 1, croisement Saly Mbour
M'bour - Sénégal

Tel: (+221) 33 957 80 85

 

SERCOM

Castor 2 n° 58
BP 24561
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 864 44 10

 

SKY SENEGAL

Zone 24, Almadies
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 820 60 75

 

SOLAR ENERGY SN

Allé Seydou Nourou Tall, Zone B - Batiment 27b
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 824 81 95

 

SOLARCOM

Residence El Hadji Habib Sy Hann Mariste Scat Urbam Lot W 07
BP 22620 Dkr Ponty
Pikine - Sénégal

Tel: (+221) 33 859 00 29

 

SOLENER TECHNOLOGIES

Hlm Maristes villa N°268
BP 50404, Rp
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 820 49 69

 

 

SOLENER TECHNOLOGIES

3025 Sicap Amitié 1
BP 50404, Rp
Dakar - Sénégal

 

SOLENGIE

140 Cite Impots et Domaines
BP 15991, Ponty
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 842 95 75

 

SOREX CHIM Sarl (SOCIETE DE REPRESENTATION ET D'EXPORTATION CHIMIQUE)

37, Avenue Lamine Gueye
BP 332
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 822 33 74

 

SOS ENERGIE SENEGAL

Angle, Rue Tolbiac, Rue Noel Balley
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 821 10 72

 

SOS ENERGY

Keur Massar, Quartier Sédima, Villa N° 70
Dakar - Sénégal

Gsm: (+221) 77 632 88 66

 

SOSIE SA (SOCIETE SENEGALO-ITALIENNE POUR ENERGY ET ENVIRONNEMENT)

Ouest Foire Cité Sagef, Villa N°28
BP 14037
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 865 02 76

 

SPINTECH SA

6, Cite Comico Vdn
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 827 98 33

 

TAKOUSSANE ENERGY

Rufisque Ouest
BP 302
Rufisque - Sénégal

Tel: (+221) 33 836 67 83

 

TALL ENERGY GROUP

Gare Médina 4
Thiaroye - Sénégal

Gsm: (+221) 76 484 25 32

 

TOP ENERGIE SOLAIRE 

En face de la Moquée Abdoubakrine Sidikh vers la boulagerie jaune, Dakar

Tel: (+221) 33 827 55 63

 

VERATEC

Sicap Liberte 5 villa n°5772L
BP 29216 CP 14524, Yoff
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 827 77 10

 

VERATEC

Hlm Angle Mousse Colobane N°3050 En face Direction Generale des Douanes
BP 29216 CP 14524, Yoff
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 832 22 23

 

WARTSILA WEST AFRICA SA

Immeuble Le Thiargane, 7ème Etage, Place OMVS, Mermoz
BP 21861 Dakar-Ponty
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 865 41 00

 

WEST AFRICA INVESTMENT

2 Place de l'independance
BP 11241, Peytavin
Dakar - Sénégal

Tel: (+221) 33 832 04 41

 

 

 

 

Comment fonctionne une batterie lithium-ion? | Solaire senegal

Comment fonctionne une batterie lithium-ion? | Solaire senegal

une pile lithium-ion de 3,7 V (AlexLMX, iStockphoto)

Comment fonctionne une batterie lithium-ion?

Résumé 

Découvre l’électrochimie à l’œuvre dans les appareils que tu utilises tous les jours.

Imagine un monde sans batteries lithium-ion. On les appelle également des piles lithium-ion, des accumulateurs lithium-ion ou des batteries au lithium ionique. Tout d’abord, les appareils mobiles ne ressembleraient pas à ceux que tu connais. Les téléphones mobiles et les ordinateurs portatifs seraient énormes et lourds. Par ailleurs, ces appareils seraient tellement chers que seules les personnes très riches auraient les moyens de les acheter. Cette situation correspond au monde des années 1980. Effrayant, n’est-ce pas?

Le savais-tu? 

SONY a fabriqué les premières batteries lithium-ion en 1991.

Les batteries lithium-ion jouent désormais un rôle central dans notre culture mobile. Elles alimentent un grand nombre de technologies que nous utilisons.

Que sont les composants d’une batterie lithium-ion?

Une batterie est composée de plusieurs piles individuelles connectées les unes aux autres. À son tour, chaque pile comprend trois éléments principaux : une électrode positive (une cathode), une électrode négative (une anode) et un électrolyte liquide.

Les composants d’une pile lithium-ion
Les composants d’une batterie lithium-ion (© 2019 Parlons sciences, à partir d’une image de ser_igor sur iStockphoto).

Tout comme les piles sèches alcalines utilisées dans les horloges et les télécommandes, les batteries lithium-ion fournissent de l’énergie par le mouvement des ions. Sous sa forme élémentaire, le lithium est extrêmement réactif. Le lithium élémentaire n’est donc pas utilisé dans les batteries lithium-ion. La cathode contient plutôt du lithium métallique, comme le dioxyde de cobalt et de lithium (LiCoO2). C’est ce qui fournit les ions de lithium. Quant à l’anode, elle contient du lithium carbonique. L’emploi de ces matériaux permet l’intercalation. Il s’agit de l’insertion d’une molécule entre deux autres molécules. Dans ce cas, les ions de lithium peuvent facilement s’insérer dans les électrodes, ou s’en retirer.

Quelles réactions chimiques ont lieu à l’intérieur des batteries lithium-ion?

Des réactions de réduction-oxydation (redox) ont lieu à l’intérieur d’une batterie lithium-ion.

La réduction a lieu du côté de la cathode. Là, l’oxyde de cobalt se combine aux ions de lithium pour former de l’oxyde de lithium et de cobalt (LiCoO2). Cela donne la demi-réaction suivante :

CoO2 + Li+ + e- → LiCoO2

L’oxydation a lieu de côté de l’anode. Là, le composé d’intercalation de graphite (LiC6) forme du graphite (C6) et des ions de lithium. Cela donne la demi-réaction suivante :

LiC6 → C6 + Li+ + e-

Et voici la réaction complète (de gauche à droite = décharge, de droite à gauche = charge) :

LiC6 + CoO2 ⇄ C6 + LiCoO2

Comment recharge-t-on une batterie lithium-ion?

Pendant que la batterie lithium-ion de ton téléphone mobile alimente l’appareil, des ions positifs de lithium (Li+) se déplacent de l’anode négative à la cathode positive. Pour ce faire, les ions traversent l’électrolyte pour atteindre l’électrode positive. C’est là que les ions sont déposés. Par contre, les électrons se déplacent de l’anode à la cathode.

Pile lithium-ion décharge
Ce qui se produit lorsqu’une batterie lithium-ion se décharge (© 2019 Parlons sciences, à partir d’une image de ser_igor sur iStockphoto).
Graphique - Version textuelle

Lorsqu’une batterie alimente un appareil, les ions de lithium se déplacent de l’anode à la cathode et les électrons se déplacent de la cathode à l’anode.

Le processus s’inverse lorsqu’on recharge la batterie. Les ions de lithium se déplacent de la cathode à l’anode, tandis que les électrons se déplacent de l’anode à la cathode.

Pile lithium-ion charge
Ce qui se passe lorsqu’une batterie lithium-ion se charge (© 2019 Parlons sciences, à partir d’une image de ser_igor sur iStockphoto).
Graphique - Version textuelle

Lorsqu’on recharge la batterie, les ions de lithium se déplacent de la cathode à l’anode et les électrons se déplacent de l’anode à la cathode.

Aussi longtemps que les ions de lithium se déplacent d’une électrode à l’autre, il y a un flux constant d’électrons. C’est ce qui crée l’énergie dont ton appareil a besoin pour fonctionner. Étant donné que le cycle peut se répéter des centaines de fois, on dit que ce type de batterie est rechargeable.

Le savais-tu? 

En anglais, les batteries lithium-ion sont parfois appelées des « rocking chair batteries » (batteries de type chaise berçante), car les ions de lithium basculent entre les deux électrodes.

Pourquoi les batteries lithium-ion sont-elles bien adaptées aux technologies mobiles?

C’est très simple. Les batteries lithium-ion ont la densité de charge la plus élevée parmi les systèmes comparables. Elles peuvent donc fournir beaucoup d’énergie sans être trop lourdes.

Deux caractéristiques du lithium expliquent cette grande densité de charge. D’abord, il s’agit de l’élément chimique le plus électropositif. L’électropositivité correspond à la capacité d’un élément à partager des électrons afin de produire des ions positifs. Autrement dit, c’est une mesure de la facilité avec laquelle un élément peut produire de l’énergie. Le lithium perd très facilement des électrons. Ainsi, il peut facilement produire beaucoup d’énergie.

Le lithium est également le plus léger de tous les métaux. Comme tu viens de l’apprendre, on utilise des matériaux d’intercalation pour les électrodes des batteries lithium-ion, plutôt que du vrai lithium. Néanmoins, ces batteries sont beaucoup moins lourdes que celles faites de métaux comme le plomb ou le nickel.

Y a-t-il des risques associés à l’utilisation des batteries lithium-ion?

Les batteries lithium-ion ont des caractéristiques très impressionnantes. Toutefois, elles ont également des désavantages. Tout d’abord, elles s’épuisent très rapidement, même si elles ne sont pas utilisées. Une batterie lithium-ion typique dure seulement entre deux et trois ans. Une telle fréquence de remplacement implique des coûts importants. Par ailleurs, la production et l’élimination des batteries lithium-ion ont un grand impact sur l’environnement. Une plus longue durée de vie serait donc très bénéfique.

Comme tu viens de l’apprendre, le lithium est extrêmement réactif. Les fabricants de batteries lithium-ion doivent prendre certaines précautions afin que le public puisse les utiliser en toute sécurité. Cependant, tu as peut-être entendu parler d’appareils électroniques, tels que des ordinateurs portatifs ou des téléphones mobiles, qui ont pris feu en raison de batteries défectueuses. Il s’agit peut-être d’une bonne excuse pour remettre un devoir en retard, mais ce problème peut également créer des situations dangereuses. Pour des raisons de sécurité, les piles lithium-ion comprennent un séparateur. Celui-ci empêche les électrodes de se toucher. Mais si le séparateur est déchiré ou endommagé, le contact entre les électrodes peut provoquer une très grande accumulation de chaleur. Et si cette accumulation de chaleur produit une étincelle, l’électrolyte, qui est hautement inflammable, peut prendre feu.

Le feu peut facilement se propager aux autres piles de la batterie. Soudainement, ton ordinateur portatif est transformé en une flaque de plastique fondu. Une accumulation de chaleur peut également faire augmenter la pression à l’intérieur de ton ordinateur portatif, puis… BOUM! 

Regarde ce qui se passe quand une batterie lithium-ion est en surchauffe (1 min 13 s).

 

Cependant, inutile de trop t’inquiéter. De telles situations sont rares. En fait, les batteries lithium-ion sont très sécuritaires. De plus, on poursuit des recherches pour améliorer chaque composant de ces batteries. Par exemple, des chercheurs ont créé un électrolyte liquide qui se transforme en solide lorsqu’il subit un impact. Ainsi, les batteries seront moins susceptibles d’être surchauffées ou de prendre feu si elles sont endommagées! Bientôt, les batteries lithium-ion seront probablement encore plus sécuritaires, plus durables et même moins chères.

Le savais-tu? 

Le plupart de voitures électriques fonctionnent avec les batteries lithium-ion. On voit de plus en plus de voitures qu’il faut brancher à une prise électrique au lieu de faire le plein d’essence!

Références

Alarco, J., & Talbot, P. (2015, April 30). The history and development of batteries. https://phys.org/news/2015-04-history-batteries.html 

Dell, R. M., & Rand, D. A. (2001). Understanding Batteries. RSC Paperbacks. doi:10.1039/9781847552228 

Metkemeijer, R. (2012, September). Schematic of the working principle of a Li-ion battery. https://www.researchgate.net/figure/Schematic-of-the-working-principle-of-a-Li-ion-battery_fig1_281418222 

Tarascon, J., & Armand, M. (2001). Issues and challenges facing rechargeable lithium batteries. Nature,414(6861), 359-367. doi:10.1038/35104644

Treptow, Richard S. Lithium Batteries: A Practical Application of Chemical Principles Journal of Chemical Education,80(9), 1015. doi:10.1021/ed080p1015

Wilson, Tracy V. (n.d.) What Causes Laptop Batteries to Overheat? http://computer.howstuffworks.com/dell-battery-fire.htm

Woodford, C. (2018, August 3). Lithium-ion batteries. https://www.explainthatstuff.com/how-lithium-ion-batteries-work.html 

 

Les batteries au lithium-ion sont-elles dangereuses ?

Les batteries au lithium-ion sont-elles dangereuses ?

Les rapports sur le danger des batteries au lithium-ion semblent être partout ces jours-ci. Selon une récente couverture médiatique, les batteries au lithium-ion que l'on trouve dans les iPhones, les hoverboards, les voitures, les maisons automatisées et autres appareils électroniques semblent prendre feu spontanément.

Cependant, ces reportages ne font pas de distinction entre les types de batteries au lithium-ion ou ne mentionnent pas que toutes les batteries au lithium-ion ne présentent pas un danger d'incendie.

C'est vrai ! En fait, la chimie et les composés qui composent les batteries au lithium-ion ont des compositions chimiques et des propriétés différentes qui déterminent la réactivité des batteries.

Composés des batteries au lithium-ion :

LCO - Oxyde de cobalt et de lithium

NMC - Oxyde de manganèse-cobalt et de nickel-lithium

OVM - Oxyde de manganèse et de lithium (qui contient souvent du cobalt)

NCA - Oxyde de lithium-nickel-cobalt-aluminium

LFP - Phosphate de fer et de lithium

Le cobalt est le composé dangereux, pas le lithium !

Lorsque les produits chimiques réactifs du cobalt sont exprimés, cela entraîne une surchauffe, un incendie et un emballement thermique. Le lithium (Li) n'est pas le composé qui présente un danger actuel.

À quoi servent les batteries lithium-ion au cobalt ?

En général, les produits chimiques Li à base de cobalt sont utilisés dans les appareils électroniques tels que les téléphones, les ordinateurs portables, les appareils photo numériques et les cartes électroniques. Même Tesla Motors utilise des batteries à base de cobalt.

Ce qui est étonnant à savoir, c'est que les batteries lithium-ion à base de cobalt créent naturellement de la chaleur, qu'elles soient ou non activées par de l'énergie chaude - c'est pourquoi elles ont un potentiel d'emballement thermique plus élevé. C'est pourquoi elles ont un potentiel d'emballement thermique plus élevé. Elles sont tout simplement extrêmement, naturellement combustibles. Les fabricants de batteries au lithium-ion, dont le cobalt et le manganèse, ont pris les mesures nécessaires pour atténuer les risques en utilisant des procédures de refroidissement pour aider à ventiler l'air chaud. Bien que ces systèmes de ventilation puissent aider à réduire le risque, ils ne permettent pas d'éliminer le problème à 100 %.

Le cobalt est également un élément hautement toxique et peut constituer un risque toxique à chaque point du pipeline de produits. Depuis le début de l'extraction de l'élément jusqu'à sa fabrication et son élimination, la batterie présente un risque pour l'environnement et les êtres vivants.

Les mineurs de cobalt - qui dans certains cas sont de jeunes enfants contraints au travail - sont exposés à des produits chimiques et des métaux toxiques qui peuvent causer de nombreux problèmes comme des malformations congénitales et autres. Les personnes qui travaillent dans les usines de production de cobalt sont également à risque et sont exposées à diverses maladies pulmonaires qui affectent les voies respiratoires supérieures.

Pourquoi le phosphate de fer et de lithium est la meilleure batterie au lithium-ion sur le marché

Les batteries au lithium et au phosphate de fer ne contiennent pas de cobalt. Ces piles génèrent peu de chaleur par elles-mêmes, ne présentent aucun risque d'emballement thermique ou d'incendie, sont inoffensives pour l'environnement et ne présentent pas de risque toxique pour l'homme ou les autres êtres vivants.

Comme ces piles ne génèrent pas de chaleur, vous pouvez également les installer sans système de ventilation, de refroidissement ou de surveillance thermique, ce qui permet de gagner de l'espace et de réduire les coûts.

Si vous cherchez une option de batterie lithium-ion plus sûre pour le stockage solaire commercial, domestique  LFP est la réponse - y compris la gamme complète de produits nrjsolaire LFP. La chimie non toxique des LFP est associée à une efficacité et une fiabilité de pointe, garanties par une garantie de 10 000 cycles.

N'oubliez pas, lorsque vous choisissez votre solution de stockage d'énergie, de bien réfléchir à sa composition chimique et de choisir une batterie qui vous convienne.

 

1 2 3 15 Suivant →

Ils nous ont fait confiance