News

Conseils pour économiser de l'argent au quotidien !!! STOP AU GASPILLAGE !!!

Conseils pour économiser de l'argent au quotidien !!! STOP AU GASPILLAGE !!!

Un toit photovoltaïque produit en moyenne 1000 KWh par an pour 10 m2 de capteurs.

panneau solaire
La consommation moyenne annuelle d'un ménage est d'environ 3000KWh, mais celle si peut diminuer si vous faites des efforts, et ainsi éviter le gaspillage....Vous pourrez diminuer votre consommation d'un quart ...
Voici quelques préconisations pour vous aidez à réduire votre facture d'électricité, et ainsi avoir les gestes économes, nécessaires à une utilisation optimale de l'énergie, c'est également cela avoir une approche environnementale !

L'électricité est primordiale pour se chauffer, produire du froid ....et venir aux besoins élémentaires au sein d'une habitation.
Même si vous produisez votre propre électricité, vous pouvez sensiblement réduire votre consommation, grâce à certaines précautions simples, et éventuellement quelques achats judicieux.

-Faites attention aux ampoules :
Les ampoules traditionnelles et halogènes sont brûlantes quand elles fonctionnent, c'est qu'elles transforment en chaleur jusqu'à 90% de l'énergie électrique qu'elles consomment. Les ampoules fluo compactes consomment cinq fois moins de courant et ont une autonomie cinq fois plus longues que les ampoules traditionnelles. Malgres leur coût à l'achat plus élevé, elle s'avèrent économique à long terme.

-Surveillez vos veilles:
Sur un an, un téléviseur consomme autant en veille qu'en marche et un magnétoscope beaucoup plus...
Ces veilles sont parfois indispensables (ex : un téléphone) mais beaucoup sont superflu...Pensez àles éteindre !

-Achetez proprement !:
Lors de l'achat d'un appareil electroménager, faites attention à sa consommation : en effet la consommation de ces appareils peut aller du simple au quintuple ! Alors attardez vous cinq minutes de plus lors de l'achat de votre lave vaisselles pour consulter sa consommation !

-Savez vous que dans votre réfrigérateur, seuls 3 millimètres de givre peuvent entraîner une surconsommation qui peut atteindre plus de 30 % !

-Dernièrement, n'oubliez pas d'éteindre vos lumières en partant de chez vous...

 

Les 8 raisons de recourir à l'énergie solaire

Les 8 raisons de recourir à l'énergie solaire

Nous installons un kit solaire en une journée  pour produire une énergie propre et inépuisable.

voici 8 avantages de l’énergie solaire

Aujourd’hui, consommer local nous paraît une évidence. Pourtant quand on parle de circuit court, on ne pense pas tout de suite à l’énergie.

C’est indiscutable : nous devons changer notre façon de consommer de l’énergie.

Les différentes ressources que nous utilisons vont s’amenuiser au fur et à mesure du temps.

Cela implique donc des changements à faire dès aujourd’hui !

Vous allez donc trouver dans cet article, différentes raisons pour passer à l’énergie solaire.

Pourquoi le solaire est une bonne énergie ?

kit solaire

 Tout d’abord, il faut mettre en avant la pollution créée et les émissions de CO2 produites, à cause des énergies comme le pétrole, le charbon ou encore le gaz (énergies fossiles).

Ce à quoi il faut ajouter, bien entendu, toutes les centrales permettant d’exploiter ces énergies, qui sont relativement vétustes et ne seront pas pérennes.

Elles risquent en définitive d’être un fardeau et de coûter très chères.

Voici donc 8 raisons montrant que l’énergie solaire est une solution d’avenir :

① Le soleil n’a pas de problème de pétrole : il a donc encore de beaux jours devant lui, et ce pour moult générations à venir.

Et l’avantage est que cette énergie est entièrement gratuite, naturelle et surtout répartie sur toute la planète.

② Il n’y a pas d’émissions de CO2 dues au soleil. C’est donc respectueux de l’environnement et le protège deux fois plus.

③ Votre portefeuille sera ravi. Et oui, un système d’électricité solaire vous permet de ne plus penser aux différentes augmentations de prix sur l’énergie.

④ L’énergie solaire n’a pas besoin d’être centralisée pour être produite. C’est d’ailleurs la seule énergie à être dans ce cas.

⑤ Cela veut donc dire que les longs trajets d’acheminement actuels, ne seront plus que de l’histoire ancienne.

Il y a donc aussi une minimisation des pertes énergétiques, et donc des économies importantes à faire.

⑥ Le soleil n’appartient à personne. De ce fait, il ne peut pas y avoir de grands groupes qui prospèrent sur son dos.

⑦ Aucun risque n’est connu concernant l’énergie solaire. C’est donc également une bonne chose pour la santé.

⑧ La quantité d’énergie solaire irradiant notre Terre est trois mille fois au-dessus des besoins énergétiques quotidiens de cette dernière.

Tout cela fait du soleil une énergie incroyablement riche.

Et qui a surtout un avantage de taille, son inépuisabilité.

Alors que toutes nos ressources énergétiques principalement présentes aujourd’hui, elles, s’épuiseront inéluctablement.

C’est ce qui permettra aussi de changer totalement le système économique, et in fine, de faire un total renouveau de la croissance économique.

Comment produire de l’électricité avec le soleil ?

 eletricite solaire

Il existe 3 manières courantes pour exploiter cette énergie solaire : le solaire thermique, le solaire thermodynamique et le solaire photovoltaïque.

 

Le solaire thermique

Le solaire thermique permet de convertir l’énergie solaire en chaleur.

Comment ça marche ?

Les rayons du soleil sont emprisonnés dans des capteurs thermiques. Ces derniers balancent l’énergie solaire à des “éponges métalliques”.

Ces mêmes absorbeurs vont ensuite réchauffer tout un réseau de tuyaux de cuivre, dans lequel circule un fluide caloporteur.

Dans votre ballon, un échangeur thermique va permettre le transfert de la chaleur du fameux liquide caloporteur à l’eau. Votre eau sanitaire va donc chauffer.

Tous les capteurs solaires thermiques ainsi que les chauffe-eau solaires sont en totale croissance sur le Senegal

Le solaire thermodynamique

energie solaire au senegal

Le solaire thermodynamique fonctionne comme une centrale électrique de base.

Pour faire simple : le rayonnement solaire est concentré à l’aide de collecteurs, qui va chauffer un fluide à très très hautes températures, entre 250° et 1000°C.

Cette haute température va ensuite générer de l’électricité.

Le solaire photovoltaïque

Les panneaux solaires photovoltaïques permettent de générer directement de l’électricité.

Comment ?

En captant le rayonnement direct du soleil.

Les panneaux sont des modules composés de cellules photovoltaïques. Fabriqué à base de silicium et d’un semi-conducteur, les cellules qui composent ces panneaux génèrent un courant continu.

Grâce à un onduleur, ce dernier est transformé en courant alternatif, ce qui permet la vente de la production sur le réseau ou alors l’autoconsommation.

>>> Tout savoir sur les panneaux photovoltaïques

 

Quel bilan écologique pour ces panneaux ?

Vous avez déjà surement lu et entendu que les panneaux solaires ne sont pas écolos. Rassurez-vous, c’est une affirmation fausse !

En effet, l’énergie solaire souffre de nombreux préjugés comme :

  • les panneaux solaires sont très chers et polluent,
  • les panneaux solaires ne vivent que 25 ans,
  • les panneaux se recyclent très mal,
  • ou encore les panneaux nécessitent des minerais rares.

Mais, comme l’explique le très bon article de We Demain, ces idées reçues sont fausses !

Quelques arguments pour les contrer :

Selon Energy Policy, les installations photovoltaïques bénéficient d’un excellent bilan carbone, 2 fois meilleur que celui du nucléaire (35g de CO2/kWh contre 66 g de CO2/kWh) .

Pour ce qui est du recyclage, les panneaux sont désormais recyclés à plus de 90%.

En Europe, c’est l’éco-organisme à but non lucratif PV Cycle qui gère la collecte des panneaux solaires démantelés, avec des « points d’apport volontaire » situés un peu partout sur le territoire.

Qui plus est, ils ont une dette énergétique très faible. Autrement dit, en seulement 1 ou 2 ans, les panneaux vont générer plus d’électricité que ce leur fabrication à nécessite.

Que retenir ?

Que l’énergie solaire est une matière inépuisable qui permet de générer de l’électricité ou de la chaleur à moindre coût (notamment pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage).

De plus, l’énergie solaire est disponible partout, ce qui peut ne pas être le cas pour d’autres énergies (problèmes de transport, d’acheminement…).

La pollution est inexistante et l’atmosphère est donc préservée, en tout cas plus qu’avec les énergies utilisées actuellement.

Dans un contexte où la dégradation terrestre s’accentue jour après jour, il semble nécessaire de réagir et d’adopter des énergies renouvelables et respectueuses de l’environnement.

C’est pour quoi, opter pour l’énergie solaire est une façon de répondre à ces impératifs et de prévoir en amont l’évolution de la Terre. Le soleil est notre avenir.

Notre simulateur vous permet de découvrir gratuitement quelle option est la plus intéressante pour votre habitation en comparant rentabilité de votre projet, la réduction possible sur vos facture d’électricité et les bénéfices issus de la vente de votre production.

 

Pompe de surface ou pompe immergée

Pompe de surface ou pompe immergée

Bien choisir sa pompe à eau - Pompe de surface ou pompe immergée ?

Pompe de surface ou pompe immergée ?  Vous vous posez encore la question !

Quelle pompe acheter pour l’arrosage de mon jardin ?

Voilà une façon simple de les distinguer :

La pompe de surface :

Positionnée à sur une surface plane, la pompe à eau de surface peut aspirer l’eau jusqu’à 7 mètres de profondeur.

Elles sont pour la plupart auto-amorçantes, disposent d’un interrupteur marche/arrêt, et sont simples à installer. Elles disposent généralement une poignée de transport facilitant leur manutention.

pompe de surface

La pompe immergée :

C’est tout l’inverse de la pompe de surface. Elle est complètement sous l’eau et peut aspirer au-delà de 7 mètres de profondeur. Elles utiles pour puiser dans des puits profonds ou des forages. Elles sont plus silencieuses et son parfaites si vous ne disposez pas de place ou d’un local pour stocker votre matériel de pompage .

pompe immergee

Comment choisir une pompe immergée pour son puits ou forage

Comment choisir une pompe immergée pour son puits ou forage

Comment choisir une pompe immergée pour son puits ou forage

Si votre puits ou votre forage dépasse 7m de profondeur, une pompe immergée est alors nécessaire pour pomper l’eau avec une pression utilisable. Suivez nos conseils pour dimensionner la pompe immergée qu’il vous faut afin que votre installation fonctionne parfaitement sur de nombreuses années.

Choisir une pompe immergée pour un puits ou un forage

Schéma d’installation d’une pompe immergée – Source Jetly

Choisir une pompe immergée

Pour choisir une pompe pour puits ou forage, il suffit de suivre les étapes ci-dessous. Le but est de déterminer la puissance d’une pompe immergée (ou de surface) de puits ou de forage. Pour cela, on a besoin de calculer la Hauteur Manométrique Totale (HMT) ainsi que le débit souhaité au robinet en m3/h (Q).

On considère que la pompe immergée ou de surface installée doit fournir une certaine pression appelée aussi Hauteur Manométrique Totale pour conduire l’eau d’un point à un autre. Cette pression dépend des conditions d’aspiration et de refoulement. C’est ce que nous détaillons ci-dessous.

Détermination de la hauteur manométrique totale (HMT)

La HMT est la pression totale que doit fournir une pompe immergée ou de surface. Elle est exprimée en mètre ou mètre de colonne d’eau, en bars ou en kg/cm². La Hauteur Manométrique Totale est calculée suivant l’équation suivante.

H.M.T = (Ha + Hr + Pc) + Pu

Ha (hauteur d’aspiration) : hauteur entre la surface de l’eau et l’axe de la pompe.
Dans le cas d’une pompe immergée de puits ou de forage, Ha = 0
Hr (hauteur de refoulement) : hauteur entre l’axe de la pompe et le point le plus haut de refoulement.
Exemple : hauteur du robinet le plus haut.
Pc : pertes de charges moyennes dans les canalisations.
Elles sont fonction de la section et de la nature de la canalisation (pertes de charges linéaires). Mais également fonction du nombre et du type de raccords (coudes, tés, jonctions) présents le long de la canalisation ; on les appelle communément  » pertes de charge singulières ».
Pu : pression utile souhaitée à l’ouverture du robinet.
On la choisit en moyenne aux alentours de 2,5 bars, soit 25m de pression.

Les pertes de charge : cas d’une pompe immergée

Ces pertes de charge sont dues aux frottements de l’eau dans le tuyau de pompage. Elles sont causées par des obstacles tels que coudes, courbures, vannes, etc. présents le long de la conduite. Ces obstacles freinent le passage de l’eau et réduisent les performances de la pompe. Il est donc primordial de tenir compte de tous ces facteurs pour choisir la pompe de puits ou forage. Notamment si l’on souhaite installer un système d’irrigation complexe.

On tiendra compte également de la pression exercée par la colonne d’eau. Plus la hauteur de refoulement est grande, plus le débit en sortie diminue. De même, plus une section de tuyau sera petite, plus il y aura de perte de charge.

C’est pour des raisons économiques, lorsque l’on a de grandes longueurs de canalisations et donc la présence de pertes de charges cumulées, que l’on privilégie les grandes sections de tuyau au départ de la canalisation. Pour des installations de petites tailles et relativement simples, on évalue les pertes de charges égales à 0.1 x longueur (m) de canalisation (10%).

Diamètre des tuyaux de pompage de distribution

Pour un puits ou forage de faibles profondeurs (moins de 15 m), on choisit des sections de canalisation de 32 mm de diamètre. Pour une plus grande profondeur, on utilise des sections de 40 ou 50 mm de diamètre pour la remontée, puis des sections de 40 ou 32 mm pour la partie extérieure de l’installation. Ceci évite de sur-dimensionner la pompe  immergée et de conserver la pression pour l’installation d’un système d’arrosage, sans trop l’utiliser pour remonter l’eau. Les pertes de charges, singulières ou linéaires, se déterminent par calcul ou à l’aide d’abaques ou graphiques. Dans certains cas complexes, il sera par contre nécessaire de consulter un spécialiste en hydraulique. Ce dernier calculera précisément la puissance idéale pour votre pompe. Il pourra dimensionner dans le même temps les canalisations de manière à optimiser les performances de l’installation.

Courbe de débit HMT d'une pompe de puits forage

Exemple de calcul pour une pompe d’arrosage :

Les données :
Le puits a une profondeur totale de 5 m. Le niveau de l’eau se trouve à 3 m en dessous de la surface du sol. On souhaite un débit en sortie de 2 m3/h avec une pression utile (Pu) de 2,5 bars (2,5 bars = 25 m de hauteur d’eau).
La pompe d’arrosage sera placée en surface. La crépine d’aspiration (aspiration) sera donc placée à 0,15 m du fond du puits. On considère que le fond du puits est à 5m de profondeur par rapport à la pompe. Il y aura par conséquent 4 mètres de dénivelé au refoulement entre la pompe d’arrosage et le jardin potager.

Schéma d'une installation de pompage

On recommande pour des puits peu profonds, un tuyau de pompage de section 1″ (26/34). Les pertes de charge dans le tuyau sont évaluées à 100 mm (0,1 m) par mètre de tuyau.

Hauteur d’aspiration (Ha) : 3 m
Longueur du tuyau à l’aspiration (La) : 5 – 0,15 + 1 = 5,75 m
Hauteur de refoulement (Hr) : 4 m
Longueur du tuyau au refoulement (Lr) : 35 m
La Hauteur manométrique sur l’aspiration (HMA) = Ha + Pa (pertes de charge à l’aspiration) = 3 m + (0,1 x 5,75 m) = 3,6 m
Hauteur manométrique de refoulement (HMR) = Hr + pertes de charge au refoulement + Pu (pression utile) = 4 m + (0,1 x 35) + 25 = 32,5 m

Hauteur manométrique totale (HMT) = HMA + HMR
3,6 m + 32,5 m = 36,1 m

Il faut donc une pompe délivrant un débit de 2,5 m3/h pour une HMT de 36,1 m.C.E.

Sélection de la pompe d’arrosage

Le revendeur n’a que 3 ou 4 pompes disponibles. Sur la documentation de chaque pompe (à demander au revendeur), il y a un graphique HMT / Débit (m3/h). C’est la courbe de performance de la pompe (ou courbe caractéristique).

Courbe caractéristique d'une pompe immerée de puits ou forage
On étudie donc la courbe d’une des pompes.
On reporte dessus la HMT calculée précédemment ainsi que le débit souhaité. Pour que la pompe soit adaptée à votre installation, il faut donc que ce point soit situé en dessous de la courbe de puissance. Si ce point se situe au-dessus de la courbe, les performances de la pompe seront alors trop faibles par rapport aux caractéristiques de l’installation.
Dans notre cas, on a plusieurs choix de pompes de marque NRJSOLAIRE.

Acheter une pompe immergée

Votre pompe est alors toute trouvée. Il ne reste donc plus qu’à l’acheter dans votre magasin. Préférez si possible un magasin physique plutôt qu’une boutique internet. En cas de panne, vous n’aurez pas à renvoyer la pompe qui peut peser 15 à 25 k avec le risque que de l’eau coincée à l’intérieur s’en échappe pendant le transport. C’est pourquoi, il est fortement conseillé d’acheter une pompe d’une marque connue et de qualité pour éviter tout désagrément de ce genre qui peuvent donc coûter très cher.

Si vous souhaitez de l’aide pour le dimensionnement de votre pompe, contactez-nous par mail

Comment choisir son onduleur ?

Comment choisir son onduleur ?

Un guide d'achat onduleur pour comprendre et faire le bon choix

 

protection electrique

 

Quand on parle de protéger son PC, on pense souvent aux virus et autres spywares qui viennent polluer le système d'exploitation.
Pourtant la protection ne se limite pas au logiciel. Le PC étant relié au réseau électrique, il est sujet à des variations de tension, des micros coupures, des surtensions ou même une éventuelle panne de courant…

foudre electrique

Il peut aussi être frappé par la foudre de manière indirecte via la ligne téléphonique ou l'alimentation électrique.  


Différents niveaux de protection…

Il existe différents moyens de protéger son PC au niveau électrique.
Les appareils les plus simples se limitent au blocage de toute hausse anormale de la tension. Il ne sont cependant pas capables de plus… Mais leur prix est très démocratique : A peine plus qu'un bloc multiprises conventionnel.
Un cran au dessus, les onduleurs permettent de pallier une coupure de courant.
Ces appareils contiennent donc une batterie qui prend alors le relais le temps d'arrêter l'ordinateur de manière normale.
En fonction des technologies utilisées et de la puissance, les prix débutent à ~50 €.

Les para-surtenseur

Ces appareils sont souvent appelés prises pare-foudre.
Concrètement, il s'agit d'un bloc multiprises équipé d'un circuit électrique qui empêche toute tension anormalement élevée.
Le PC est alors protégé d'éléments comme la foudre ou une "erreur de tension" sur le réseau électrique externe.
Il existe des modèles capables de protéger également une ligne téléphonique.
Ils disposent d'une entrée et d'une sortie RJ11 avec un circuit de protection entre les deux.
Le PC et les autres périphériques qui connectés via le para-surtenseur sont ainsi protégés de toute augmentation anormale de la tension.
Mais en cas de coupure de courant, les para-surtenseurs sont totalement impuissants : Le PC s'éteindra sauvagement avec la perte des données non sauvegardées…

 

Les onduleurs


  En plus des fonctions de para-surtenseur, les onduleurs peuvent prendre le relais en cas de coupure de l'alimentation électrique.
La batterie assure alors une certaine autonomie dépendant de la puissance du PC et de la capacité de l'onduleur.
Ils sont aussi capables d'agir sur le système d'exploitation. Via une connexion USB ou série, ils peuvent lancer une application de backup ou un shut down de la machine.
L'autonomie varie très fortement en fonction de la puissance de l'onduleur et des appareils qui y sont connectés.
Etant donné que tous les appareils (onduleurs, ordinateurs, écrans, imprimantes, etc.) fonctionnent en courant alternatif, les puissances sont données en KVA (Kilo Volt Ampère) et non en Watts comme en courant continu.
Sans entrer dans les détails électriques (Cosinus fi), il faut diviser la puissance de l'onduleur par 1.4~1.5 pour obtenir un équivalent en Watts.



 

Voici quelques grandeurs indicatives :

  • Ecran TFT 17/19 pouces : 60 VA
  • Ecran TFT 22 pouces : 80 VA
  • Ecran TFT 26 pouces : 100 VA
  • Unité centrale moyenne (ordinateur familial) : 160 VA
  • Unité centrale puissante (workstation – PC pour jeux 3D) : 275 VA
  • Imprimante jet d'encre : 25 VA
  • Imprimante laser moyenne : 60 VA
  • Imprimante laser couleur réseau : 600 VA

 

Le site d’'APC permet de définir la puissance conseillée en fonction de son équipement.
Pour un ordinateur de bureau avec une carte 3D puissante et un écran TFT de 22 pouces, il faut une puissance de 340 VA.
On conseille alors un onduleur de l'ordre de 500 VA pour bénéficier de cinq à sept minutes d'autonomie.

Il est conseillé d'acheter un onduleur de 20 à 30% plus puissant afin qu'il puisse suivre en cas de mise à niveau de l'ordinateur : Processeur plus puissant, plus de disque dur, voire second écran, etc.

Au niveau des prix, un onduleur de 600 VA parfaitement adapté à un usage domestique offrant une bonne dizaine de minutes d'autonomie, il faut compter dans les soixante cinq mille cfa€.

Technologie de gestion de la batterie

Il existe plusieurs familles d'onduleurs.
Pour une utilisation domestique comme précédemment, un onduleur off-line suffit. Ce type d'appareil n'entre en fonction qu'en cas de coupure du courant. Il agit également comme un para-surtenseur en cas de hausse du voltage. Les onduleurs off-line corrigent également la tension.
Les onduleurs line interactive constituent une amélioration des modèles off-line puisqu’ils ont la capacité de compenser une courte baisse de tension en sollicitant très brièvement la batterie, de manière beaucoup plus réactive. En cas de coupure totale, ils se comportent de la même manière que les onduleurs off-line en basculant sur la batterie.
En entreprise et/ou pour des systèmes plus critiques tel que les serveurs, il faut opter pour des onduleurs dits on-line.
Contrairement aux modèles off-line dont la batterie n'intervient qu'en cas de besoin, les modèles on-line utilisent leur batterie en permanence et convertissent sa tension continue en tension alternative qui alimente les PC.
En cas de panne électrique, les ordinateurs ne sont pas victimes de la micro-coupure nécessaire au passage en mode batterie des onduleurs off-line.

Un stock d'onduleur de sécurité est disponible au senegal sur ce lien ICI

Meilleurs voeux 2019

Meilleurs voeux 2019

Meilleurs Vœux 2019

C'est avec une pointe d'humour que l'équipe de NRJSOLAIRE
vous adresse ses voeux 2019. 
Parce qu'il n'est point de bon travail sans humanité,de projet professionnel sans coeur et passion,  et de réussite sans main à la pâte !
Bonne année 2019.

«Meilleure qualité de vie grâce à l'accès à l’énergie propre »!!!

Vol de panneaux solaires. Regardez la video

Vol de panneaux solaires. Regardez la video

Vidéo. Vol de panneaux solaires: 90 Marocains arrêtés en Italie

La police italienne a arrêté hier à Livourne 90 personnes, la plupart des Marocains, impliqués dans une affaire de vol de panneaux solaires. Les détails.

Plus de 90 personnes, la plupart d’origine marocaine, ont été arrêtées hier vendredi 10 novembre à Livourne en Italie. Les individus en question sont accusés d’avoir volé 15.000 panneaux solaires.

Cette opération menée par la police italienne a conduit au démantèlement d’un réseau de cambrioleurs qui font de ce créneau très porteur leur principal business, rapportent les médias italiens en rappelant que sur les 150.00 panneaux volés, 6.000 ont été récupérés pour une valeur totale de plus de 3 millions d’euros.

Comme le montre la vidéo ci-dessous, les interpellations ont eu lieu dans neuf régions.

Les investigations ont été menées en partenariat avec les forces de police françaises, espagnoles et marocaines, dans le cadre de l’organisation internationale Interpol.

Les panneaux solaires avaient été volés à des entreprises privées de 15 provinces italiennes. Ils étaient destinés à être revendus au Maroc. Cette activité aurait généré plus de 8 millions d’euros.

Ce n’est pas la première fois que de tels vols se produisent. Des Marocains ont déja été impliqués dans une affaire de vol de panneaux photovoltaïques. En 2014 déjà, un Marocain avait également été arrêté en Espagne pour son implication dans un réseau de trafic de panneaux solaires entre le Maroc et l’Espagne. La police avait alors mis la main sur près de 70 panneaux presque neufs.

 

Pour éviter ce genre de situation Achetez ICI nos écrous antivol pour panneaux solaire ecrous inviolable

L'hôpital de district de Bangangté (ouest-Cameroun) approvisionné en énergie solaire

L'hôpital de district de Bangangté (ouest-Cameroun) approvisionné en énergie solaire

L'hôpital de district de Bangangté (ouest-Cameroun) approvisionné en énergie solaire

Fidèle aux prescriptions de la COP 21 en 2015 à Paris (France) axées sur la lutte contre le réchauffement climatique, la maire Célestine Ketcha Courtès, ne ménage aucun effort pour implémenter la politique d’économie d’énergie et d’usage des sources d’énergie renouvelable (EnR) dans son unité de commandement.

La présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afriques (REFELA) vient ainsi de doter la principale infrastructure hospitalière de la ville chef-lieu du département du Ndé (région de l’Ouest) d’une centrale solaire photovoltaïque. Une source d’énergie dite propre.

Répondant aux normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cet équipement de 20,16 KWc (kilowatts crête) a la capacité d’alimenter l’hôpital de district de Bangangté avec 237 lampes et tubes LED (diode électroluminescente). Une grande fierté pour les personnes malades qui viendront dorénavant solliciter des soins de santé.

En effet, ce projet, Femmes et énergie renouvelable dans la commune de Bangangté (ENERBA), fruit de la coopération internationale décentralisée (AIMF, ADEME et Fondation Véolia) est estimé à 415 690 euros (environ 273 millions Fcfa).

En rappel, concernant l’éclairage public, il y a quelques semaines, 81 lampadaires solaires (25 unidirectionnels et 56 bidirectionnels) ont été installés à travers la commune de Bangangté. Et un panneau de labellisation a été placé à l’axe principal de la ville.

Voilà une réalisation de plus visant à l’amélioration des conditions de vie des populations à mettre à l’actif de la dynamique présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, antenne du Cameroun (REFELA-Cam) et première magistrate de la ville onusienne, Mme Courtès.

SOURCE

La généralisation de l’utilisation de l’énergie solaire en milieu rural soulignée

La généralisation de l’utilisation de l’énergie solaire en milieu rural soulignée

OUARGLA - La généralisation de l’utilisation de l’énergie solaire en milieu rural a été soulignée samedi à Ouargla par des intervenants au terme d’une journée de vulgarisation et d’application organisée à l’initiative du Commissariat au développement de l’agriculture des régions sahariennes (CDARS) en coordination avec la Chambre inter-wilayas de la pêche et de l’aquaculture (CIWPA).

La nécessité de généraliser l’utilisation de l’énergie propre notamment l’énergie solaire s’avère "indispensable" pour contribuer aux efforts consentis de l’Etat pour garantir un véritable développement durable en milieu rural, tout en réduisant l’exploitation de l’énergie fossile, sachant que l’Algérie dispose d’un des gisements solaire les plus importants au monde, ont estimé ces intervenants, dont des cadres du secteur de l’agriculture, agronomes et universitaires.

La durée d’insolation sur la quasi-totalité du territoire national dépasse les 2.000 heures par an et peut atteindre les 3.900 heures notamment dans les Hauts-Plateaux et le Sud du pays, où l'énergie (énergie solaire) reçue quotidiennement sur une surface horizontale de 1m2 est de l'ordre de 5 KWh sur la majorité partie du territoire national, soit près de 1700KWh/m2/an au Nord et 2.263 kwh/m2/an, au sud , a-t-on expliqué.

Cette journée qui entre dans le cadre d’une série d’initiatives similaires a pour objectif de promouvoir l’énergie solaire et à améliorer les conditions de vie quotidienne des populations vivant dans les zones rurales et enclavées, en assurant leurs besoins en matière d'électricité (éclairage, le chauffage, la climatisation, la réfrigération, le pompage de l’eau destinée à la consommation domestique, l’irrigation agricole et l’abreuvage du bétail) , a précisé à l’APS, le Commissaire Slimane Hannachi.

source 

La Côte d’Ivoire va construire la première centrale solaire flottante d’Afrique

La Côte d’Ivoire va construire la première centrale solaire flottante d’Afrique

Le pays veut augmenter la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique, pour atteindre 11 % d’ici à 2020 puis 16 % en 2030.

La centrale thermique d’Azito, à Abidjan, en octobre 2003.
La centrale thermique d’Azito, à Abidjan, en octobre 2003. ISSOUF SANOGO / AFP

La Côte d’Ivoire va construire la « première centrale électrique solaire flottante d’Afrique », a annoncé le ministère ivoirien de l’énergie, qui veut augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique du pays. Les installations se feront sur des plans d’eau, lagune ou mer, abondants en Côte d’Ivoire, a indiqué lundi 3 décembre, sans autre précision, le ministre ivoirien du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables, Thierry Tanoh.

Cette centrale sera financée à hauteur de 80 millions d’euros par un prêt de l’Agence française de développement (AFD, partenaire du Monde Afrique), avec qui le gouvernement ivoirien a signé une convention pour une « coopération renforcée dans le domaine de l’énergie durable » le 29 novembre.

A peine un mégawatt d’énergie solaire en 2018

La Côte d’Ivoire, leader dans le secteur de l’électricité en Afrique de l’Ouest, est cependant en retard dans les énergies renouvelables, l’hydroélectrique mis à part. La production d’électricité ivoirienne (2 000 MW) est assurée à hauteur de 75 % par l’énergie thermique et le reste provient des barrages hydroélectriques. Le pays a produit à peine un mégawatt d’énergie solaire en 2018.

Lire aussi L’économie ivoirienne menacée par le réchauffement climatique

La Côte d’Ivoire veut faire passer les énergies renouvelables à 11 % de son mix énergétique d’ici à 2020, puis à 16 % en 2030. Plusieurs projets sont en préparation, comme la construction de plusieurs centrales à biomasse Biokala, développées par le groupe agro-industriel ivoirien Sifca et le français EDF. Ces centrales doivent être alimentées par les résidus de palmiers à huile du groupe Sifca.

Première puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone, la Côte d’Ivoire dispose actuellement d’un réseau de 5 000 km de lignes à haute tension et d’une puissance installée de 2 200 mégawatts. Le gouvernement mise sur un programme de développement de son réseau et ambitionne d’atteindre la barre des 4 000 MW en 2020 et 6 600 MW en 2030.

Le Monde avec AFP Publié hier à 12h12

1 2 3 6 Suivant →

Ils nous ont fait confiance