chaleur au sénégal

chaleur au sénégal

Comme on l’a si bien défini la canicule est un phénomène météorologique de températures de l'air anormalement fortes, diurnes et nocturnes, se prolongeant de quelques jours à quelques semaines, dans une zone relativement étendue.

La chaleur qui sévit au Sénégal ces jours-ci est un phénomène climatique familier dans de nombreux pays d’Afrique. Un continent où la climatisation s’installe peu à peu mais demeure un luxe réservé aux plus aisés. Pour résister à la chaleur, la population adapte son rythme et use de techniques éprouvées depuis des générations.

Dans ce pays qui compte parmi les plus ensoleillés d’Afrique de l’Ouest, les températures avoisinent les 40 °C de mars à mai et peuvent même dépasser les 45 °C dans la région du Sahel (nord). Chacun prend son mal en patience en guettant l’arrivée de l’hivernage, comme on appelle les premières pluies. Pour apprivoiser ce climat extrême, les habitants adaptent leur rythme quotidien au cycle du soleil. Au Sénégal, les journées commencent vers 5 ou 6 heures, afin de profiter des derniers moments de fraîcheur nocturne. Dès midi, on préfère se calfeutrer, volets fermés, dans son bureau ou à la maison pour faire une sieste après le déjeuner.

Les citadins évitent de marcher dans la fournaise des rues l’après-midi, quand l’air s’emplit d’un drôle d’odeur de goudron et de sable brûlant. Ceux qui doivent malgré tout se déplacer, le plus souvent les voitures climatisées restent un luxe, s’en remettent aux vendeurs ambulants de sachets d’eau, d’éventails ou encore de mouchoirs pour s’éponger le front. Les plus aisés équipent leur domicile de l’air conditionné, les autres se contentent de ventilateurs. Mais il faut encore composer avec les coupures d’électricité et d’eau, quasi quotidiennes pendant la saison chaude et qui sont l’obsession des dakarois.

AU SENEGAL UN PAYS PLEIN DE TERANGA

Dans les pays du Sahel, des siècles de nomadisme ont donné naissance à des techniques éprouvées, comme le port de vêtements amples, de couleur claire, en coton ou en lin, et le moins possible en fibres synthétiques. Au Sénégal, le boubou fait des merveilles : chaque pas crée un courant d’air qui gonfle la tenue et rafraîchit. On en superpose parfois les couches afin d’augmenter l’effet. Dans les campagnes, les habitants portent aussi un chapeau conique en paille qui évacue efficacement la chaleur, connu sous les noms de tengadé chez les Peuls ou gaban chez les Bambara.

Eté comme hiver, les Sénégalais ont l’habitude de boire l’ataya. Ce thé vert traditionnel, véritable suc que l’on réduit sur un réchaud de charbon, est servi mousseux, en trois fois, comme le veut la coutume. Le premier qui amer comme le cola, le deuxième aussi doux comme la vie  et le troisième qui est sucré comme l’amour.

 Il se révèle un véritable allié pendant les périodes de canicule. Une boisson chaude en plein été peut sembler contre-intuitive, mais les nomades sahéliens savent depuis longtemps qu’un tel breuvage facilite la sudation et hydrate le corps tout en le rafraîchissant.

Aujourd’hui, la plupart des foyers sénégalais possèdent un ventilateur, parfois couvert d’une serviette humide. Mais en brousse, dans les maisons sans électricité, il est d’usage de passer les nuits de canicule en famille à l’extérieur, en installant les matelas sur la terrasse ou sur le toit.

CONSEIL POUR CETTE PÉRIODE

L'un des principaux risques associés aux fortes chaleurs est la déshydratation. Elle résulte d'un manque d'apports hydriques en journée pour compenser les pertes en eau de notre organisme. Pour l'éviter, il faut boire de l'eau régulièrement sans attendre de ressentir la soif. Une attention particulière doit être apportée à l'hydratation des personnes âgées et des enfants, en particulier avant 4 ans. En effet, ce sont les populations les plus sensibles aux conséquences des fortes chaleurs et canicule.

Outre l'eau de boisson, les aliments sont de bons alliés pour éviter la déshydratation. À condition de bien les choisir et d'en éviter certains. La caféine, les aliments à base de sucre et l'alcool sont par exemple à limiter. Au contraire, les portions de fruits et légumes sont à augmenter dans l'assiette car ils font partie des aliments les plus riches en eau. Le concombre, la salade verte, le radis, le haricot  germé, la laitue, la courgette, le fenouil, la tomate, le chou-fleur et le poivron sont les 10 aliments de saison estivale les plus riches en eau, hors boissons. Ils contiennent tous plus de 90 % d'eau dans leur composition. Quant aux fruits de saison, le melon, la pastèque, le pomelo et la fraise sont aussi idéales pour maximiser l'hydratation.

Il faut consommer des aliments riches en eau et en fibres comme les fruits et les légumes. En effet, l'eau est retenue par les fibres, elle reste plus longtemps dans l'organisme qui, par conséquent, est hydraté plus longtemps. On peut aussi consommer des jus de légumes qui contiennent des minéraux.

N.B : Pour les enfants et nourrissons, il faudrait leur proposer de l'eau toutes les heures ainsi que la nuit en cas de réveil. Pour les personnes âgées, il faudrait idéalement qu'ils puissent boire 13 à 14 verres d'eau par jour soit 1,3 à 1,4 litres d'eau, le minimum conseillé étant de 8 verres en journée.

HYGIÈNE ALIMENTAIRE

Le respect de la chaîne du froid est primordial pour limiter le développement de micro-organismes potentiellement pathogènes dans les aliments. C'est d'autant plus vrai quand les températures extérieures sont aussi élevées. Il faut ainsi veiller à ce que les aliments soient maintenus à bonne température à la fois au cours du transport d'un magasin jusqu'à chez soi, et lors de la conservation au réfrigérateur."Il est recommandé d'acheter ses produits fragiles ou surgelés en fin de courses, d'utiliser un sac isotherme",

En outre, toujours, d'après  il y aurait une augmentation des infections alimentaires au cours de la période estivale. En cause ? Les barbecues, pendant lesquels certaines règles d'hygiène alimentaire peuvent être négligées. Afin de limiter le développement bactérien et d'éviter toute contamination au cours d'un barbecue, l'agence rappelle que : la viande doit être maintenue dans la partie la plus froide du réfrigérateur lors de sa conservation ; la viande crue doit être découpée et préparée avec une planche à découper et des ustensiles à part qui ne devront pas être réutilisés pour la préparation et le service d'autres aliments ; il est essentiel de se laver les mains après avoir manipulé la viande crue ; les viandes doivent être consommées cuites à cœur.  

Partager cet article...
Publication précédente Publication suivante

Ils nous ont fait confiance