L'amour de son travail

L'amour de son travail

 Le travail est une activité dans laquelle nous nous fleurissons, donc il est facile de comprendre pourquoi on en fait aujourd’hui l’un des principaux éléments de réalisation de soi et d’enrichissement personnel. La reconnaissance de nos réalisations, de nos valeurs et de notre efficacité, le sentiment d’être créatif et utile aux autres forment un tout qui contribue incontestablement à notre bien-être.

Au contraire, subir  journalier ment  un emploi ardu et qui ne nous satisfait pas, c’est une souffrance bien réelle. Quand on arrive chaque matin au bureau à malgré soi, quand on y vit des relations stressantes avec ses collaborateurs ou son responsable, quand on fait des tâches ingrates et déplaisantes, tout cela finit tôt ou tard par se répercuter négativement sur notre moral et notre santé.

L’organisation d’aimer son travail pour être heureux peut aussi partir d’une idéalisation dangereuse de l’accomplissement professionnel. Un travail séduisant mène parfois au surrégime, à la passion obsessionnelle.

Un tel privilège accordé au travail se ferait ainsi aux dépens d’autres éléments qui assurent le bien-être et la jouissance de l’existence comme une vie de couple épanouie.

Voici quelques conseils qui nous permet d’aimer notre travail :

Amplifier ce qu’on aime

On nous suggère tout d’abord de se concentrer sur ce qu’on aime au travail, que ce soit les collègues, le prestige, le salaire ou la boisson après le boulot. Même si parfois ces plaisirs sont rares ou occasionnels, ils vous donneront du courage pour affronter ce qui nous plaît moins.

Changer un peu ou beaucoup

Éviter de s’ennuyer car l’ennui est votre mauvais ennemi, et même un changement mineur peut avoir des conséquences positives sur votre humeur. Reconnaissez ce qui vous stimule au travail, et provoquez ces situations.

Nouer des relations agréables

L’état d’entreprise vous amène souvent à faire des rencontres au coin de la machine à café, au détour d’une réunion ou à la sortie du bureau.

Attacher des relations agréables avec ses coéquipiers permet de créer une ambiance de travail plus motivante. Vous avez donc tout intérêt à multiplier les entrevues si vous voulez vous sentir bien dans l’entreprise. Un savant confirme que le sens de l’écoute et l’estime de nos collègues contribuent à la qualité de notre environnement social. Ces moments de convivialité et de partage permettent de créer des émotions positives.

Mais attention toutefois que ce rapport aux autres implique de s’ouvrir à eux. En bref, il vous faut être affable mais rester véridique. C’est à ce prix que vous rencontrerez peut-être ce mentor qui vous portera une réelle estime et vous servira de modèle.

 Se perfectionner

Agréez aux programmes de formation offerts par votre directeur. Vous serez stimulé par ces nouvelles compétences et les liens que vous pouvez amplifier avec votre travail.

Garder un esprit sain dans un corps sain

Mathieu POIROT rappelle qu’il est essentiel d’avoir une bonne hygiène de vie pour être épanoui pleinement. En ajoutant qu’il est conseillé de faire du sport durant les périodes les plus compliquées pour oxygéner le cerveau.

Ainsi, des horaires réguliers de sommeil et une nutrition équilibrée contribuent à votre bien-être. Vous nécessitez donc faire attention à ce que vous mangez le midi. Évitez si possible les déjeuners sur le pouce et prenez le temps d’apprécier pleinement ces moments de détente. N’exagérez pas non plus des sticks tels que le café qui, à forte dose, s’avère nuisible pour le corps.

Faire de l’ordre

Le désordre assèche vos énergies. Arrangez votre espace de travail au fur et à mesure et faites le ménage dans vos courriels.

S’évader en pensée

Mettez dans votre champ de vision une image qui vous inspire, comme un paysage adoucissant. Vous pouvez aussi rejoindre ce lieu en pensée pour vous changer les idées ou vous calmer. Cette brève pause de votre travail vous redonnera de l’énergie.

Élargir vos possibilités

Sollicitez de nouvelles responsabilités ou de travailler à distance quelques jours par semaine. Un changement d’activités ou d’environnement de travail pourrait faire toute la différence.

S’amuser !

Repérez des façons de vous amuser au travail, par exemple en organisant des activités sportives ou en formant un band avec des associés. Enfin, exprimez-vous en riant davantage .La recherche démontre que les gens qui rient sont plus impliqués au travail.

Préférablement que de vous plaindre de votre emploi et de votre chef, devenez responsable de votre bonheur au travail. Vous n’en emporterez que des bienfaits.

  Se faire respecter

Peur de désappointer, crainte de l’autorité ou volonté d’éviter les conflits, vous avez tendance à ne jamais dire non à vos collègues ou vos clients. Du coup, vous tombez sous le travail et vous êtes amené à réaliser des tâches qui ne vous plaisent pas vraiment.

Plus on veut faire plaisir, plus on se fait du tort, résume un expert qui prévient du danger de conditionner sa reconnaissance au regard des autres. Vous devez donc prendre sur vous-même et accepter de dire non aux autres. Si votre refus est justifié et argumenté, personnes ne vous en tiendra rigueur.

 Chercher la nouveauté

Quand aller au travail devient lourd, la lassitude vous espionne. Si vous avez le sentiment de ne plus avancer, de toujours répéter les même fonctions, il est peut-être temps de passer à de nouveaux défis. Cela ne signifie pas nécessairement devoir abandonner votre entreprise. Vous pouvez très bien aller voir votre supérieur ou le responsable des ressources humaines pour lui faire part de vos désirs d’évolution.

Dans une moindre mesure de simples petits gestes tels que changer de mode de transport ou adopter de nouvelles habitudes de travail permettent de casser la routine. Soyez aussi proactif en essayant de prendre en main des nouveaux dossiers et relever ainsi des défis. Matieu Poirot confirme que la variété des tâches permet de garder son attention soutenue et de faire travailler en permanence son intellect. Vous savez-donc ce qu’il vous reste à faire.

 

Partager cet article...
Publication précédente Publication suivante

Ils nous ont fait confiance