RENTREE DES CLASSES AU SENEGAL

RENTREE DES CLASSES AU SENEGAL

La rentrée scolaire est la période où les élèves commencent une nouvelle année scolaire et reprennent les cours à l'école

C’est un événement important dans la vie de chaque enfant. Souvent synonyme de stress, tant pour vous que pour lui. Pour éviter ça, il est essentiel d’être bien préparé pour le retour à la routine. Nous vous donnons quelques conseils de profs tout simples dans les jours précédant la fin des vacances qui vous permettront probablement d’échapper au stress de la rentrée.

POUR LES ENFANTS LES PLUS ENTHOUSIASTES

L’établissement d’objectifs avec vos enfants est l’une des stratégies à haut bénéfice par la recherche en éducation. Si ces objectifs ne sont pas bien précisés et planifiés, l’élève aura du mal à conserver son intérêt, à centrer son attention et à garder sa motivation. 

C’est une excellente idée de travailler et fixer un nouvel objectif pour l’année scolaire avec votre enfant, qui demeurera sous son contrôle. Comme le fait qu’il s’engage à ne manquer aucun devoir pendant un trimestre, qu’il doit lire au moins deux heures par semaine ou faire quelque chose de créatif chaque jour qui ne comporte pas d’écran.

DONNER LE PETIT DEJEUNER A SON ENFANT

Le repas le plus important de la journée est le petit déjeuner, c’est le premier après une nuit de jeûne.  Après un jeûne durant des heures, votre enfant a besoin d’un apport en nutriments de base, vitamines, minéraux et acides gras essentiels pour bien aborder le épreuve intellectuel qui l’attend à l’école.

Un enfant qui ne prend pas de petit déjeuner est moins concentré et perd de l’énergie au milieu de la journée scolaire.

L’IMPORTANCE DES JOURNEES PORTES OUVERTES

Généralement dès l’hiver, tous les établissements organisent des journées portes ouvertes, au moment des inscriptions. C’est l’occasion pour vous de voir l’école, ses installations, ses enseignants, ses étudiants, son ambiance. Alors profitez-en ! 

L’intérêt de ces journées est aussi de pouvoir poser toutes les questions proportionnelles à votre projet et à vos envies. Que ce soit à l’équipe formatrice qui connaît bien l’école et ses formations et qui saura vous dire si votre profil est adapté, ou alors aux étudiants généralement présents et qui pourront vous raconter leurs parcours, ce qu’ils ont vécu à l’école, leurs projets, etc.

Même si vous avez l’impression que cela est une perte de temps à plus forte raison si vous ne choisissez pas l’établissement que vous avez visité, mieux vaut  perdre  une demi-journée qu’une année entière dans la mauvaise école.

PREPARATION MENTALE

Au cours de la semaine qui précède le jour de la rentrée scolaire, parlez à votre enfant de l’école, des retrouvailles avec ses camarades, des nouveaux amis qu’il va rencontrer, du nouveau enseignant qui fera la classe, des choses qu’il va apprendre. Expliquez tous les avantages que cela va lui procurer et pourquoi il va à l’école. Vos arguments devront s’adapter à l’âge et à la psychologie de votre enfant.

RASSURER LUI

La fin des vacances déclare la rentrée scolaire, et pour certains enfants, cela peut être un moment de stress. Faites-lui savoir alors que vous comprenez ses appréhensions car il va changer d’enseignant, de niveau et il va se faire de nouveaux camarades. Dites-lui qu’à son âge, vous aviez aussi quelques craintes les jours de rentrée. Faites-lui comprendre que vous serez à ses côtés en cas de difficultés.

 

PAREZ-LUI D’UNE MANIERE POSITIVE

Il est intéressant de faire découvrir l’école à travers des livres ou des jeux. Les enfants adorent s’identifier à des héros d’ouvrages éducatifs. En plus, cela peut les rassurer de voir que d’autres sont également angoissés le jour de la rentrée scolaire… Et que finalement, cela se termine toujours bien.

Et si vous lui racontiez vos souvenirs d’école ? Certes, vous n’avez sûrement pas de souvenirs de la maternelle, mais vous trouverez tout de même des choses à dire qui s’en rapproche. Vous pouvez aborder vos rencontres, vos cours préférés, les activités que vous faisiez durant la récréation, les anniversaires organisés par la maîtresse, les sorties scolaires… Ces récits aideront votre bout de chou à se projeter dans ce nouvel environnement.

LUI FAIRE UN SHOPPING

 

Au jardin d’enfants, les pauses pipi se font généralement en groupes. Pouvez-vous imaginer qu’un enseignant doive déboutonner le pantalon de chaque enfant pour qu’il n’ait pas d’accident ? Offrez un avantage à votre enfant en lui apprenant à boutonner et à zipper les pantalons avant le début de l’année scolaire.

 Il ne s’agit évidemment pas de confisquer littéralement le portable de votre enfant, mais plutôt de fixer avec lui des règles pour essayer de limiter son usage intensif.

En effet, des études ont montré qu’au-delà de 2 heures par jour devant son écran, les résultats scolaires avaient tendance à baisser, la créativité à décroître, le temps consacré à la lecture ou aux sorties à se réduire comme peau de chagrin…

Bref, s’il ne fait plus aujourd’hui aucun doute que les écrans ont colonisé nos vies et profondément transformé nos habitudes, il est tout à fait possible de passer un contrat avec votre enfant pour limiter leur utilisation.

Réduisez le temps consacré aux médias sociaux en instaurant une « période sans écran ». Mieux encore, transformez ce temps sans écran en une période de lecture. Vous aiderez ainsi vos enfants à se concentrer sur leurs leçons après leur retour à l’école.

PREPARER LUI POUR LE JOUR

Une semaine avant la rentrée, abandonnez progressivement le rythme des vacances pour vous permettre de retrouver des horaires plus fixes et plus raisonnables. Il est indispensable de bien préparer votre enfant en lui parlant quelques jours avant de ce qui va lui arriver : son nouvel emploi du temps, ses nouvelles activités, sa maîtresse, ses camarades de jeu, la cantine, etc. C’est un immense changement pour lui, et ce, même s’il connaît déjà la vie en collectivité, en crèche ou au sein d’une garde partagée.

EVITER QUE LE TRAVAIL S’ACCUMULE

D’année en année, la charge de travail augmente, les emplois du temps sont toujours plus chargés et les exigences des professeurs se renforcent. Alors, pour ne pas se laisser déborder la veille des contrôles, il est important que votre enfant se mette au travail rapidement. Il doit s’habituer à travailler seul, et à être autonome car ses professeurs ne vont plus systématiquement lui demander d’apprendre ses leçons à chaque fois.

DONNER LUI VOTRE CONFIANCE

Votre enfant doit s’adapter à ses nouveaux professeurs, dont les exigences et les méthodes de travail varient de l’un à l’autre. Encouragez-le à travailler, intéressez-vous à son programme scolaire, montrez-lui que vous croyez en lui, qu’il est capable de réussir. Accordez-lui chaque semaine, si vous le pouvez, quelques instants pour faire le point sur ses révisions et ses contrôles à préparer.

Pas de panique donc, s’il perd quelques points de moyenne mais restez vigilant si le problème persiste.

Il n’a peut-être pas la bonne méthode de travail ! Dans certains cas, l’intervention d’un tiers peut débloquer cette situation rapidement.

Quoi qu’il arrive, ne vous focalisez pas sur ses premiers résultats, même s’ils sont un peu décevants. L’important est de réagir ensemble, sans trop attendre pour ne pas entamer sa motivation et sa confiance en lui.

Et surtout laissez-lui sa chance, l’année ne fait que commencer !

ACHETER LES FOURNITURES AVEC LUI

Il est important d’associer votre enfant à sa rentrée. Le fait de faire les achats de fournitures permettra de donner une réalité tangible à la rentrée scolaire, que l’enfant envisage toujours comme lointaine après deux mois de repos et d’oubli. Responsabilisez-le, et faites-le cocher au fur et à mesure les éléments de sa liste de fournitures ! Achetez quelques fournitures fantaisie pour associer du plaisir à cette rentrée ; par exemple un agenda avec son dessin animé préféré en couverture !

APPENNEZ LUI A REPONDRE AUX QUESTIONS DU JOUR -J

 Entraînez-vous à répondre aux questions de brise-glace que beaucoup d’enseignants utilisent au début de l’année scolaire, comme : Qu’est-ce que vous aimeriez partager avec la classe ? Qu’est-ce que vous aimez lire ? Qu’avez-vous fait pendant les vacances d’été ?  De cette façon, les enfants ne se sentent pas mis sur la sellette dans ce qui est déjà un moment angoissant. 

MISER SUR LES METHODES

 Ne paniquez pas à propos des notes au début de l’année. Vérifiez-les et aidez votre enfant à trouver comment faire remonter ses notes si elles ne sont pas très bonnes. Mais souvenez-vous : apprendre est un processus, pas un événement. 

Votre enfant recevra probablement quelques évaluations informelles au début de l’année. N’hésitez pas à envoyer rapidement un courriel à l’enseignant pour lui demander s’il y a un domaine particulier sur lequel votre enfant devrait se concentrer. C’est tellement utile d’avoir cette information avant les conférences parents-professeurs de milieu d’année. 

LAISSER LUI LE CHOIX DES FOURNITURES

Trousse, cartable, crayons, cahiers… faites les courses avec lui et laissez-le choisir ses affaires. S’il est acteur de sa rentrée, il acceptera plus rapidement ce moment. Avec un peu de chance, votre chérubin sera même pressé d’utiliser tous ses nouveaux accessoires !

La veille du jour J, vous pouvez même choisir avec lui les vêtements qu’il portera.

 

 

 

 

MONTERER LUI QUE LE TRAVAIL NE SE LIMITE PAS A L’ECOLE

Les enfants ont besoin de savoir que vous valorisez leur éducation et leur apprentissage continu, même après la cloche du dernier cours. Montrez-leur que du travail  après l’école est prévu même s’il ne s’agit que de lire pendant 20 minutes avec un poste de travail désigné. Si vous n’avez pas de bureau, vous pouvez créer une boîte à devoirs contenant des fournitures, telles que des crayons et des gommes à effacer, que votre enfant peut utiliser n’importe où dans la maison.

 

 

Partager cet article...
Publication précédente Publication suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Ils nous ont fait confiance