Le manque d'argent

Le manque d'argent

L’argent étant donné qu’il fait partie indispensable de notre vie, s'en préoccuper continuellement peut emporter des symptômes psychologiques sérieux à long terme c’est à dire quand on stresse à cause de ses finances, on peut devenir très anxieux, voire dépressif ça te met en détresse.

 LE STRESS

Le stress est une sensation d’anxiété qui dissuade notre bien-être intérieur. Il peut causer les insomnies, l’abattement émotionnel, les crises de panique et la dépression, quelles que soient les raisons de son apparition. La perte d’un proche, la pression au travail, les querelles amoureuses et le manque d’argent font partie des causes du stress. Le souci au niveau financier se révèle le plus frustrant, car de nos jours, il devient de plus en plus difficile de le contrôler surtout quand la fin du mois approche. Certes, il nous arrive de cumuler les factures et quand le temps de les payer arrive, le stress dû au manque d’argent risque de provoquer effectivement des troubles importants. Toutefois, il ne faut pas laisser le stress prendre en charge votre vie. Quelques petites actions pourraient alléger la pression de vos finances et de vous permettre d’être plus  serein.

Les difficultés financières sont une cause importante de stress. Joindre les deux bouts et payer les factures provoquent beaucoup d’inquiétude, surtout si on est en face d’une situation sans amélioration. L’important est d’agir au plus vite. Vous pouvez faire appel à des médiateurs spécialisés qui peuvent vous conseiller afin de régulariser votre situation ou d’établir un budget. Sachez qu’il est primordial de prévenir toute situation de surendettement. C’est un meilleur moyen de garder le stress sous contrôle. Le stress dû au manque d’argent peut toucher tout le monde, que vous soyez professionnels ou particuliers. Essayer d’utiliser uniquement de l’argent comptant, cela vous aidera à faire le point avant de faire des achats. Toutefois, débarrassez-vous de ce que vous n’utilisez pas comme les chaînes payantes par exemple. Finalement, donnez-vous un objectif précis et vous obtiendrez de meilleurs résultats.

LE MANQUE D’ARGENT

Le stress est ubiquiste dans notre quotidien. Celui du côté financier est le plus dur à apprivoiser. Nous savons que les soucis d’argent peuvent affecter le mental, par contre il existe des moyens de mettre ce stress sous contrôle. D’après un ex-psychiatre et coach en finance, la façon dont nous utilisons l’argent nous sert à parler de nous. Nous avons donc toute une relation superficielle avec l’argent. Pourquoi le fait de payer les factures peut nous mettre dans un état miteux ? Les raisons viennent pourtant de nos actions, il se peut que nous n’ayons pas assez d’argent pour payer nos factures parce que nous avions fait des dépenses sans compter. En analysant minutieusement nos situations, nous parviendrons à avoir un bon état d’esprit. Cela peut permettre d’établir une stratégie pour résoudre le problème.

Par conséquent, le stress disparaitra ou au moins diminuera. Par ailleurs, toujours prévoir les imprévus est indispensable pour ne pas arriver au stade de manque d’argent au moment de payer les factures. Vous pouvez essayer de faire des économies de temps à autre pour éviter le stress financier ou arrondir vos fins de mois par le biais d’un complément de travail. Bref, sachez anticiper les situations et vous serez dans la quiétude.

 Bien que les symptômes du stress financier soient très concrets et puissent être graves, il y a une différence entre avoir du mal à joindre les deux bouts et être indigent. Cette différence a des conséquences cruciales sur ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté.

L’étude explique que les personnes démunies souffrent, car leurs besoins élémentaires ne sont pas satisfaits. Nous avons tous besoin d’un logement, de nourriture, de vêtements et de soins médicaux. Quand ces besoins élémentaires ne sont pas accessibles, la santé en souffre à coup sûr.

Ces conséquences sont surtout catastrophiques pour les enfants, et les environnements dangereux, les logements surpeuplés et la malnutrition peuvent entraîner des dommages cérébraux difficilement réversibles. En effet, le contenant préfrontal et le lobe frontal ne se développent pas correctement, et l’enfant peut, entre autres, moins bien contrôler ses pulsions, avoir des capacités de pensée et de prise de décision altérées, et souffrir de troubles de l’attention et de la concentration.

 

Partager cet article...
Publication précédente Publication suivante

Ils nous ont fait confiance